Et si l'amour c'était aimer ?

Et si l’amour c’était aimer ?
2 images
Et si l’amour c’était aimer ? - © 6 Pieds sous Terre - 2017

Speed Macédoine, bonjour.

 

Sandrine et Henri coulent des jours paisibles dans leur villa luxueuse. Henri est un patron de startup épanoui et dynamique et Sandrine l'admire. Mais hélas la vie n'est pas un long fleuve tranquille... Un beau jour, Sandrine tombe sous le charme de Michel, un brun ténébreux livreur à domicile et chanteur de rock à ses heures perdues. Une idylle merveilleuse va alors se nouer entre eux. Mais la vie est-elle toujours du côté de l'amour ? Les sentiments purs et absolus ne sont-ils pas qu'une feuille morte emportée par le vent ? Un arc-en-ciel ne finit-il pas toujours par disparaître derrière les nuages ? (Texte de l’éditeur)

 

C’est cul-cul, hein ?  Ne vous y fiez pas, sous ses dehors de roman photo à l’eau-de-rose, la dernière parution de Fabcaro est un chef d’œuvre de drôlerie et d’humour absurbe (avec un b).  Une histoire d’amour aussi tordue qu’hilarante qui, sur 56 pages, démonte le genre avec jouissance.  A chaque page c’est un florilège de dialogues sans queue ni tête et de situations délirantes dont les personnages ne semblent pas prendre conscience un seul instant, ajoutons-y les retournements de situations les plus improbables et on aura une bonne idée de la folie qui émane de ce tome.

On se souviendra que l’auteur avait déjà proposé une autre pépite en 2015 avec Zaï Zaï Zaï Zaï chez le même éditeur.  Il prouve une fois encore sa maîtrise de l’absurde réussissant à proposer -malgré tout- une vraie histoire et pas un gloubi boulga de bonnes idées tellement farfelues qu’elles en deviennent inexploitables dans un scénario cohérent.

 

En bref : comme je l’avais déjà dit en 2015 : " Probablement l’album le plus drôle de l’année ".

 

TITRE : Et si l’amour c’était aimer ?

AUTEUR : Fabcaro

EDITEUR : 6 Pieds sous Terre

GENRE : Les femmes c’est comme les girafes, c’est dans les marmites qu’on reconnait les raisins secs.

 

Denis MARC