Entre Ici Et Ailleurs

Entre ici et ailleurs
3 images
Entre ici et ailleurs - © Dargaud

La vie de tous les jours d’une jeune femme à la poursuite d’elle-même, le sport comme guide vers le partage, et des regards, des mots, des sourires, des peines : un album qui ressemble à une autobiographie…

Il y a eu une rupture, difficile. Et Coralie a 28 ans, sans amour, sans d’autres lendemains que ceux du boulot et de ses quotidiens lancinants. Elle se sent glisser, petit à petit, vers une absence à elle-même, retardant involontairement (ou pas) les décisions de sa vie de tous les jours : rendez-vous médicaux, sorties pour retrouver une vie sociale, par exemple.

Il y a aussi sa collègue, une presque amie, sympathique ronde parlant sans vergogne de ses expériences amoureuses, de ses recherches effrénées et infructueuses de l’homme idéal.

Est-ce à cause d’elle que Coralie prend un jour la décision, plus ou moins inconsciente, de s’intéresser à nouveau à son environnement, et dans cet environnement, aux hommes ? Peut-être… A moins que ce ne soit, plus simplement, à cause de la force du besoin d’exister ailleurs qu’au travers des reflets d’elle dans les miroirs des habitudes. C’est la même nécessité qui la pousse aussi à faire du sport, et, ainsi, à renouer des contacts réels avec de nouvelles connaissances. Le physique du sport menant au charnel de la connaissance, en quelque sorte !

L’album, d’un graphisme tranquille, noir et blanc, sans tape-à-l’œil inutile, privilégie ce que j’ai envie d’appeler " une petite musique intérieure ". On sent la vérité dans l’observation que fait Vanyda, l’auteure de ce livre, du monde, de la société, des gens. On sent une part d’autobiographie, très certainement. Ou plutôt, comme elle dit elle-même, d’auto-fiction…

Coralie est une héroïne attachante, jolie, mignonne, vivante, merveilleusement vivante ! A l’image, sans doute, de sa créatrice, Vanyda.

C’est aussi une jeune femme qui réussit à dépasser ses préjugés pour s’enfouir, profondément, dans la " différence ", qu’elle soit physique ou culturelle, raciale ou philosophique. "Entre ici et ailleurs", c’est l’espace de vie qui sépare l’indifférence de la différence assumée. C’est le nombre de frontières qu’un être humain se doit de franchir pour enfin se découvrir " debout ", libéré de tous ses esclavages non librement consentis.

A ce titre, ce livre, qui est une longue tranche de vie de quelque 190 pages, est comme un long poème en prose dessinée, discret mais porteur de vrais messages humanistes.

Et si Vanyda pousse son personnage dans les salles d’un sport martial encore peu connu, la capoeira, c’est parce qu’elle le pratique elle-même. Et parce que ce sport est sans doute un des sports les plus symboliques qui soient, lui qui fut inventé par les esclaves noirs américains pour pouvoir rêver encore et encore de liberté.

Si vous cherchez une aventure pleine de rebondissements, d’aventures étonnantes, ce livre n’est pas pour vous, c’est évident. Mais si vous avez envie de vous plonger dans les quotidiens multiples d’une jeune femme d’aujourd’hui, avec ses contradictions, ses combats, sa féminité, alors, oui, vous trouverez dans les pages de cet album de quoi réfléchir, de quoi rêver, de quoi sourire…

 

Jacques Schraûwen

Entre Ici Et Ailleurs (auteure : Vanyda – éditeur : Dargaud)