De mémoire ou " Hypermnésie, Rapt et Petites boites "

De mémoire
2 images
De mémoire - © Grand Angle - 2019

 

Nick a une bonne mémoire, trop bonne même, car en fait il est incapable d’oublier quoi que ce soit. Ça s’appelle l’hypermnésie. Ça à l’air sympa comme super pouvoir, mais ne rien oublier ça peut être pénible. D’ailleurs Nick est suivi par une psy qui l’aide à organiser sa mémoire et sa vie lui qui a tant de mal à rester dans un boulot plus de quelques jours. Et puis, sa fameuse mémoire intéresse beaucoup certaines personnes qui voudraient lui faire dire ce que contenaient les recherches de son père, un savant décédé dans l’accident qui a rendu Nick orphelin. Mais Nick n’aime pas qu’on lui force la main…

 

Thriller mené sur les chapeaux de roues, De Mémoire séduit par son héros et ce super-pouvoir qu’on pourrait lui envier s’il ne lui apportait pas tant de souci. L’histoire, scénarisée par Corbeyran et dessinée Winoc, rappellera évidemment la série policière Unforgettable et son héroïne hypermnésique, mais là ou la fliquette tirait profit de sa particularité, le personnage de l’album est plus une victime de sa mémoire, même s’il en use dans ses multiples boulots, d’autant que c’est à cause d’elle qu’il se trouve être kidnappé. Bref un pitch de départ intéressant et propice au suspense et à un traitement en profondeur de la psychologie du personnage. L’ensemble est réellement accrocheur mais l’on ne peut que regretter le traitement de la fin de l’histoire qui semble expédiée en 2 coups de cuiller à pot, comme s’il avait fallu absolument terminer dans un nombre imparti de pages. Dommage pour l’impression que laisse l’album et son petit goût de trop peu.

 

Bref, c’est très lisible mais aurait mérité d’être un peu plus développé.

 

TITRE : De mémoire

AUTEURS : Winoc (D), Corbeyran (S) et Bouët (C)

EDITEUR : Bamboo / Grand Angle

 

Denis MARC