Cultures Maison : à partir du 9 septembre, à Bruxelles, festival et exposition de bandes dessinées contemporaines

Cultures Maison
3 images
Cultures Maison - © Cultures Maison

La bande dessinée n’est un art qu’à partir du moment où elle peut aussi expérimenter, chercher de nouvelles routes graphiques ou narratives. Et c’est à cette bd-là que " Cultures Maison " s’intéresse, depuis plusieurs années, à Bruxelles.

C’est dans les années 60 que la bande dessinée, se voulant (enfin…) adulte, s’est ouverte à des réalités nouvelles. En cette époque pas tellement lointaine, on parlait de fanzines, d’underground, et quelques grands noms sont sortis de ce creuset dans lequel tout un chacun pouvait, librement, s’exprimer et, donc, se chercher. Il y eut Crumb, il y eut Willem, et quelques autres. Il y eut aussi, il faut l’avouer, bien des " déchets ".

Depuis quelques années, devant une surproduction éditoriale, souvent d’abord et avant tout mercantile, face à la mainmise et aux choix artistiques et qualitatifs des éditeurs bien installés, il est toujours essentiel, de plus en plus même, peut-être, que la bande dessinée alternative puisse trouver, elle aussi, à s’exprimer, en dehors des sentiers battus.

Et c’est ainsi que des éditeurs se sont lancés dans des éditions " différentes ", dans des approches plus libertaires également de la création comme de son édition et de sa distribution. Tout le monde connaît quelques-uns de ces éditeurs, comme Fremok ou L’Association. Mais il y en a bien d’autres !

Et c’est à ces éditeurs que le festival " Cultures Maison " ouvre ses portes, au 120, rue de Belgrade, à Saint-Gilles. Pour les faire découvrir par tout un chacun, passionnés ou non de bande dessinée, attirés, de toute façon, par l’art graphique qui se veut en mouvement !

Mais outre la présence d’une cinquantaine d’éditeurs extrêmement actifs dans le domaine de la bd alternative, comme les éditions 2024, ou Cuistax, ou encore Hélium, " Cultures Maison " a également pour ambition de mettre à l’honneur plusieurs artistes, très différents les uns des autres, certains respectant une certaine forme de classicisme dans la construction d’un récit, d’autres déstructurant totalement dessin et texte à  la poursuite d’un " objet " neuf et sans cesse changeant.

Le but de ce festival se situe sans doute là : dans la rencontre possible entre plusieurs genres différents, dans la rencontre espérée entre des auteurs et leurs lecteurs, confirmés ou à venir.

Ainsi, outre la présence de nombreux dessinateurs, ce festival ouvre ses murs à des expositions variées.

Double Bob, d’une part, au style très particulier.

Mais aussi Varlez, Wrek, et Thomas Gilbert pour son superbe nouvel album " Sauvage, ou la sagesse des pierres ".

Tous les auteurs auront droit également à une présentation écrite par Philippe Capart, dont la culture " bédéique " est incontestable et extraordinairement éclectique !

Mes goûts personnels me portent vers une bande dessinée qui utilise, en les modifiant, en les faisant évoluer bien entendu, les codes préexistants de cet art tellement particulier. Mais quand on se plonge dans une passion, et j’ai la passion de la BD, on se doit d’être éclectique, d’être capable de juger sur pièces, comme on dit, de se donner la chance de connaître de neuves émotions culturelles.

Et à ce titre, un festival comme ce " Cultures Maison " mérite assurément qu’on s’y rende, l’œil ouvert à l’inconnu et à la surprise !

 

Jacques Schraûwen

Cultures Maison – festival du 9 au 11 septembre - Exposition jusqu’au 18 septembre (120, rue de Belgrade, 1030 Bruxelles)

 

Pour en savoir plus