Corrida aux Champs Elysées

Corrida aux Champs-Elysées
2 images
Corrida aux Champs-Elysées - © Casterman - 2019

C’est le plus fort, le plus retors avec son cor, Nestor.

 

Nestor Burma, l’homme à la pipe à tête de taureau se la coule douce.  Ayant terminé une mission de garde du corps d’une vedette américaine durant un festival ciné, il traine dans un grand hôtel parisien des Champs en compagnie de son copain journaliste Covet.  Mais lorsqu’une vieille actrice sur le retour est retrouvée morte d’une overdose, l’homme qui met le mystère KO retrouve ses réflexes de détective de choc et fourre son gros nez dans les turpitudes du showbiz.

 

Après une interruption de 3 ans (le personnage ayant été repris entre temps par Moynot), Nicolas Barral revient aux manettes de ce 13ème album des enquêtes de Nestor Burma.  Une enquête menée ici essentiellement dans le 8ème arrondissement de Paris conformément à la charte édictée par Malet en son temps dans son cycle des " Nouveaux Mystères de Paris " qui plaçait chaque enquête dans un arrondissement bien particulier.  On est donc ici dans les quartiers un peu chics de la capitale, bien loin de l’ambiance du mythique " Brouillard au pont de Tolbiac ".  Mais soit, une enquête reste une enquête et celle-ci ne démérite pas malgré une avalanche de personnages qui embrouillent un peu le récit.  Pour le reste, tout ça est fort lisible d’autant que Barral s’est amusé à insérer dans ses planches quelques visages connus qui éveilleront l’attention des cinéphiles.

Comme c’est le cas pour les albums de Blake et Mortimer et leur look immuable, la charte graphique imposant un style " à la Tardi " ne surprendra pas les lecteurs fidèles.  Tant pis dès lors pour le dessinateur qui souhaiterais éventuellement moderniser le personnage.

 

En bref : un polar classiquissime mais plaisant.

 

TITRE : Corrida aux Champs-Elysées

AUTEUR : Barral (D & S), De la Fuente (C)

EDITEUR : Casterman

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3,5/5

 

Denis MARC