Comme par hasard, une histoire d’amour, d’argent et de destin

Paris, 1909. Victor Nimas est un comptable à la vie bien rangée qui trouve son bonheur dans les chiffres et les probabilités. Son existence ne connaît ni drame ni remous et ce n’est pas pour lui déplaire. Mais personne n’est jamais à l’abri du hasard et un soir, alors qu’il rentre chez lui, il marche par inadvertance sur un petit bout de papier : c’est une place de spectacle pour les ballets russes. En règle générale, ce genre de divertissement ne lui inspire rien que de l’indifférence, pourtant cette fois, il décide de profiter de l’opportunité. Pour lui, c’est une révélation, un pur enchantement… d’autant plus qu’au-delà des chorégraphies et artifices de mises en scène, il est captivé par le regard ensorcelant de l’une des danseuses. Elle est belle, elle s’appelle Tania et voilà Victor embarqué dans un tourbillon d’imprévus qui iront jusqu’à perturber les fondements logiques de cet éternel cartésien. (Texte de l’éditeur)

2 images
Comme par Hasard © Vents d’Ouest – 2021

Tout n’est-il que chiffres et équations ou le hasard existe-t-il ? Un battement d’ailes de papillon à Tokyo peut-il vraiment déclencher une tornade au Kansas ? Pour Victor le comptable, le hasard n’existe pas et si l’amour ne s’en était pas mêlé, il en serait resté là. Cyril Bonin nous interroge sur le destin et ses méandres, sur le hasard et les statistiques (avec, au passage, un petit cours sur les probabilités), notre vie est-elle toute tracée ? Suivant la volonté d’un grand architecte mathématicien ou n’obéissant à aucune règle ? Difficile de trancher à la sortie de la lecture de cet album qui pourrait mettre à mal les certitudes des plus cartésiens. Bonin s’y entend pour créer des histoires attachantes qui flirtent avec le fantastique ou l’onirique représenté par ce chat joueur de dés.

pour lire un extrait en ligne

L’ambiance d’un Paris chic du début XXe est remarquablement rendue par un trait fin et des couleurs pastel du meilleur effet, l’ensemble de l’histoire étant commentée en voix off comme l’auteur l’avait déjà fait avec The Time Before chroniqué ici même.

 

Bref, une histoire d’amour, d’argent et de hasard qui fait agréablement le job.

 

TITRE : Comme par Hasard

AUTEUR : Cyril Bonin (D & S)

EDITEUR : Glénat coll. Vents d’Ouest

Cotation Mon Petit Neuvième : 8/10

 

Denis MARC