Chroniques express : Canardo et Nestor Burma

Canardo - Burma
3 images
Canardo - Burma - © Casterman - 2016

Aujourd’hui : Spécial Détectives

Canardo – La Mort aux yeux verts

Eugène Garenni, flic à la retraite et vieux pote de l’inspecteur Canardo, vient de mourir.  Foudroyé en pleine partie de pËche par un éclair qui a grillé tout ce qui frétille dans un rayon de trente mètres.  Mais pour la fille du défunt récemment promue officier de police elle aussi, la mort du papounet n’est pas naturelle.

 

Ce qu’on en pense : 24ème (ou 25ème selon les décomptes) tome des enquêtes du canard désabusé.  Avec un dessin repris depuis quelques albums déjà par Regnauld sur un scénario des Sokal père et fils, l’album ne démérite certes pas, mais on est loin du souffle de "L’Amerzone" ou "La marque de Raspoutine" des débuts de la série.  Ça reste très honorable, mais il manque un petit quelque chose d’enthousiasmant pour y prendre un vrai gros plaisir de lecture.

Nestor Burma contre CQFD

1942. Nestor Burma vient à peine de rouvrir l'agence Fiat Lux qu'il tombe sur une affaire "en or" : retrouver trois lingots disparus lors de l'attaque d'un train postal avant-guerre.

Quelques mois après 120 rue de la gare, la deuxième enquête du détective de choc dans le Paris occupé. (Texte de l'éditeur)

 

Ce qu’on en pense : Un Burma en pleine occupation - mais où les Allemands sont assez peu présents - dessiné par un Moynot qui maitrise toujours mieux son sujet et qui s’amuse à l’autoréférence en intégrant son propre album "L’Original" dans l’histoire.  La bible du personnage créé par Léo Malet et remis au goût du jour par Tardi est bien évidemment respectée avec les monologues de Burma et son habituelle méfiance envers la police officielle.  C’est bien fait de bout en bout et ravira les fans de l’homme à la pipe à tête de taureau.

 

TITRE : Nestor Burma contre CQFD

AUTEUR : Moynot

EDITEUR : Casterman

GENRE : Détective paumé

 

Denis MARC