Chicagoland – Trois regards sur une exécution

 

Maryanne Shaw se maquille, s'allume une clope et se prépare à partir. Son rendez-vous ? Lewis, un homme condamné à mort pour le meurtre de sa sœur Carole et qui passe aujourd'hui sur la chaise.

L'inspecteur Maguire est là lui aussi. Il se remémore l'arrestation de Lewis et les doutes qui le tenaillent.

Et puis, il y a Lewis, qui fait son dernier repas puis qui attend la décharge qui va lui griller le cerveau.

Ces trois-là racontent successivement la même histoire, ou presque, car la vérité judiciaire n'est pas toujours LA vérité.

 

Adapté de trois nouvelles de l'auteur à succès RJ Ellory (The sister, The cop et The killer), Chicagoland nous plonge dans l'Amérique des années 50 avec ses flics à chapeau mou. Avec une structure narrative qui s'axe successivement sur trois points de vue, l'histoire prend une dimension inhabituelle que Goerg et Colin adaptent avec bonheur.

 

C'est Fabrice Colin, le scénariste de La Brigade Chimérique, qui se charge d'adapter -en respectant le découpage original- les histoires de Ellory. Trois chapitres (quatre en réalité) pour raconter ce qui mène un homme sur la chaise électrique. C'est celui consacré au détective qui se révèle le plus abouti : au départ d'une enquête pour homicide classique, ce sont les doutes qui vont le tenailler jusqu'à la scène finale qui donnent un relief particulier au récit. L'adaptation de Fabrice Colin transforme la mise en image de l'exécution de Lewis en un beau moment de bravoure, la mort du condamné étant vécue de l'intérieur dans une planche aux cases noires que seules ses dernières pensées viennent illustrer.

 

Le dessin aquarellé est assuré par Sacha Goerg dont nous avions déjà parlé pour Le Sourire de Rose sur un thème tout différent mais dans le même style graphique. Son travail tout en couleurs douces et retenues colle au récit. La mise en scène des planches est classique et sans effets inutiles, les décors -sans être minimalistes- sont simplifiés et assurent une bonne lisibilité à l'ensemble. On appréciera encore la belle expressivité des personnages.

 

En bref : de la belle ouvrage pour un polar noir et sobre

 

Chicagoland par Goerg et Colin adapté de RJ Ellory chez Delcourt coll Mirages

 

Denis MARC

2 images
Chicagoland © Delcourt - 2015
Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity