Cash Cowboys – Espionnage et Guerre privée

Cash Cowboys
2 images
Cash Cowboys - © LE LOMBARD - 2019

 

Sam Hicks est un ancien du Special Air Service plus connu sous l’acronyme SAS, soit les durs de durs de l’armée anglaise. Alors que comme bon nombre de ses confrères il pourrait basculer dans la délinquance, il est contacté par des anciens de son unité pour intégrer la société militaire privée Darkwater, pour le compte de laquelle il va être chargé de protéger une usine située sur la frontière américano-mexicaine. Pas de problème pour lui, mais le bâtiment est situé au-dessus de l’accès d’un tunnel servant aux trafiquants de drogue transfrontaliers et qu’ils voudraient bien remettre en service…

 

C’est assez transparent dès le nom donné à la société, mais on reconnaîtra sans peine la controversée société Blackwater derrière la fictive Darkwater du scénario. Pour autant, ne vous attendez pas à une BD reportage sur les milices privées…
On avait déjà pu apprécier Amazing Ameziane – l’auteur – dans l’album Clan en 2015 ou dans une biographie de Muhammad Ali. Il revient ici avec un album musclé au pitch classique mais à la mise en scène déstructurée par plusieurs allers-retours qui empêchent le lecteur d’entrer rapidement dans une histoire faite de faux-semblants et de trahisons à répétition (et d’un chouïa de violence, aussi), bref accrochez-vous au début… Bon, c’est un peu gonflé à la testostérone et se rapproche plus d’un film de Stallone que d’un drame intimiste, mais les amateurs y trouveront largement leur compte d’action, d’autant que le tome fait tout de même ses 208 pages. Après tout une BD c’est fait pour se détendre et ce bouquin fait le job.

 

TITRE : Cash Cowboys

AUTEUR : Amazing Améziane (D, S & C)

EDITEUR : Le Lombard

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3 / 5

 

Denis MARC