Bouts d'ficelles (selle de cheval, …)

Bouts d’ficelles
2 images
Bouts d’ficelles - © Dargaud - 2018

Sur les toits de Paris, quand un amour fleurit.

 

Thibaut Contine est un type ordinaire, il ne cherche pas les problèmes et est plutôt serviable.  La preuve, il vient d’accepter d’aider une jeune fille à monter les sacs de litières pour chats qu’elle a achetés pour une vieille dame.  Et c’est là que la vie de Thibaut par en cacahuètes…  Car, alors qu’appelée au téléphone par son fiancé, la jeune fille abandonne Thibaut avec la vieille, celle-ci ne trouve rien de mieux à faire qu’à défuncter.  Les flics appelés sur place trouvent évidemment plutôt suspect ce gars qui ignore qui l’a amené sur place et qui est la morte.  Bref, il se fait embarquer pile au moment où un braqueur vient de faire parler de lui.  Ajoutons-y des malfaisants voulant libérer leur dangereux chef, une exploratrice des toits, des chats centenaires et un voyant extra-lucide et vous aurez une petite idée de la nuit d’enfer de Thibaut.

 

Alors que le résumé ci-dessus pourrait faire croire à un album fourre-tout et partant dans tous les sens, il n’en est rien.  Olivier Pont -parti de son propre aveu sans scénario préétabli- réussit le tour de force de fournir une histoire à cent à l’heure parfaitement cohérente une fois qu’on a compris l’astuce du scénario.  Sorte de mélange entre Pulp Fiction pour la violence et Very Bad Trip pour l’humour, le bouquin tient de l’exercice de style parfaitement maitrisé.  Le dessin et le découpage sont dynamiques et le rythme tellement enlevé qu’il est impossible de lâcher l’album avant sa fin malgré ses 120 pages et quelques.

Bref, c’est très drôle, frais, joliment dessiné et on ne s’ennuie pas une seconde.  Que demande le peuple ?

 

TITRE : Bouts d’ficelles

AUTEUR : Olivier Pont (D, S) et Laurence Croix (C)

EDITEUR : Dargaud

GENRE : Soirée d’enfer

 

Denis MARC