Big Kids : à l'ombre des jeunes hommes en fleurs

Big Kids : à l'ombre des jeunes hommes en fleurs
3 images
Big Kids : à l'ombre des jeunes hommes en fleurs - © Big Kids/Atrabile

La dernière bande dessinée du jeune auteur Michael DeForge est un récit kafkaïen qui n'a de naïf que l'apparence et les couleurs. 

 

Adam est un garçon bousculé par ses camarades à l'école qui doit régulièrement se plier à des défis dégradants pour rester intégré. Il s'est habitué à être le bouc émissaire, ça le fait sortir de sa mélancolie naissante et de la distance accrue entre lui et ses parents. Il se sent incompris. Ce que personne ne sait, c'est qu'Adam vit sa première histoire sentimentale avec un autre gars de la bande, un peu idiot et toujours malade, Jared. Et puis il y a April, une douce étudiante qui vient s'installer chez lui, sage et discrète. Un jour sans crier gare, Jared quitte Adam pour un autre garçon. Le héros a le coeur brisé et tente d'oublier sa peine avec quelques substances et lorsqu'il se réveille Adam est devenu un arbre. Chaque sensation prend alors une toute autre dimension, tout est plus intense, Adam voit le monde différemment. Adam est devenu adulte. 

La couleur des sentiments

 

Le roman graphique de Michael DeForge est une ode à l'adolescence et à la souffrance. Sous l'apparence d'une petite BD enfantine toute de rose et jaune parée, c'est un récit sombre et initiatique, baudelairien, que l'auteur d'Ottawa propose. Adam oscille entre le spleen de sa condition et l'idéal du ressenti de sa nouvelle apparence arborescente. Le héros réfléchit perpétuellement à sa condition : la distance entre lui et ses parents, la violence de son oncle, sa condition d'adolescent gay, il est désabusé et se réfugie dans les sensations comme échappatoire (métaphore de la drogue ?). A partir de sa métamorphose, le récit se fait psychédélique, les traits fins et épurés. Le changement est radical et se fait plus intense à mesure que les traits du dessin de DeForge se délient. 

 

Big Kids de Michael DeForge est un bijou, une fable hommage à l'adolescence et à la jeunesse. Tout en finesse et en ingéniosité, l'auteur américain réussit à retranscrire ce que peuvent éprouver certains jeunes en grandissant. C'est de la pure poésie, simple et gracieuse, hommage aux coeurs brisés et aux sentiments, à la mélancolie. Une vraie claque boisée dans le monde de la BD alternative. 

 

Big Kids de Michael DeForge
Editions Atrabile

Paru en février 2017