Béatrice ou Le petit sac rouge oublié

Béatrice est vendeuse au rayon gants d’un grand magasin. Chaque jour après le travail elle regagne son petit chez elle en train. Or, depuis quelques jours, elle remarque un petit sac rouge abandonné sur le quai. Après beaucoup d’hésitation elle s’en empare et le ramène chez elle. A l’intérieur, un vieil album photo, toute la vie d’un couple des années '20 s’y étale. Pour Béatrice c’est une plongée dans cette vie qui commence, explorant les lieux pris en photo, fréquentant les cafés ou le couple s’est assis, échappant ainsi à la routine du quotidien.

2 images
Béatrice © Rue de Sèvres

Magnifique album que ce titre de Joris Mertens qui pour son premier album réussit un coup de maître avec un conte urbain qui lorgne vers le mythe de Faust et évoque la persistance des vies lorsqu’elles se sont éteintes. Graphiquement réussi avec des influences de Gibrat et des couleurs chaudes qui alternent avec le noir et blanc des photos, l’action se déroule dans une ville qui opère un savant mélange entre Bruxelles et Paris restitués dans le début années '70.

Pour la modeste gantière, la découverte de l’album photo est une révélation qui lui permet de s’échapper un peu de sa solitude.  Elle va alors tenter de vivre, par procuration, la vie de la femme des photos.  Béatrice, solitaire et discrète, seulement entourée de livres dans son petit appartement se met alors en chasse des émotions qu'elle perçoit dans les clichés pour essayer de les vivre à son tour dans un simulacre d'existence en apparence parfaite.

Performance remarquable, l’album est complètement muet. Mertens travaille son scénario avec un sens inné de la suggestion et parvient à nous emmener au bout des 112 pages de son album sans nous faire perdre le fil du récit malgré des flash-back incessants, ne se permettant que les textes des enseignes au néon et des titres de chapitres pour nous guider.

Chose amusante, le récit est inspiré par une amie de l’auteur qui trouva un jour réellement un album photo abandonné.

Bref, un album coup de cœur sur lequel se précipiter maintenant que les librairies sont accessibles.

 

TITRE : Béatrice

AUTEUR : Joris Mertens

EDITEUR : Rue de Sèvres

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10

 

Denis MARC