Batman - The Dark Prince Charming

Batman – The Dark Prince Charming
2 images
Batman – The Dark Prince Charming - © Dargaud et DC - 2017

Na na na na na na na na Batmaaan !

 

A Gotham City tout se déroule comme à l’accoutumée : le Joker cambriole des bijouteries pour plaire à sa Harley Quinn, la police est débordée, Alfred protège Bruce Wayne et le Batman veille…  Mais un événement risque de bouleverser les habitudes : une jeune serveuse déboule au manoir Wayne avec une gamine qui pourrait bien être celle du justicier - milliardaire.  Quand la petite est enlevée par le Joker, la Chauve-souris se met en chasse avec, pour une fois, un but personnel.

 

Un européen pour animer un épisode de Batman !?!  Ben oui, et pas n’importe qui : Enrico Marini himself, l’auteur de Gipsy, des Aigles de Rome ou du Scorpion.  Bref, une pointure !  Alors à l’annonce de la réalisation d’une aventure du justicier de Gotham, les fans du dessinateur comme ceux du héros ont commencés à devenir fébriles.  A l’arrivée, un album du feu de Dieu qui respecte les codes du personnage mais dans une mise en scène plus conforme à nos habitudes d’européens que les comics d’outre-Atlantique.  Sur une idée assez simple -et d’ailleurs déjà exploitée en partie dans un épisode " classique " - Marini nous propose un scénario plein de cette action pure que l’on attend des récits de super-héros mais aussi de finesse psychologique.  Ainsi du personnage du Joker, double maléfique du Bat justicier, dont la folie transparait à chacune de ses apparitions.  D’une efficacité redoutable, le scénario de l’Italien nous embarque dès l’entame de l’album pour ne nous lâcher -pantelant- que 65 pages plus tard dans l’attente du tome conclusif.

Comme d’habitude le dessin de Marini est magistral aussi bien dans l’action que dans les scènes plus intimistes, les cadrages sont variés et originaux, les mouvements fluides, du grand art, quoi.

L’album est soigné de bout en bout par les éditeurs (Dargaud et DC) qui offrent en conclusion du tome un court cahier graphique d’étude des personnages.  On notera que l’album parait simultanément en Europe et aux Etats-Unis, preuve de la confiance que font les deux partenaires à l’auteur.

 

En bref : de quoi vous faire définitivement aimer les supers.

 

TITRE : Batman – The Dark Prince Charming

AUTEUR : Marini (D, S & C)

EDITEURS : Dargaud et DC

GENRE : must absolu

 

Denis MARC