Ballade ou « P’tits cons, Grosse fortune et Cambriole »

 

Louis a tout pour lui.  Jeune, plutôt beau gosse et plus d’argent – venant de papamaman – qu’il n’en a besoin.  Mais bon, Louis s’ennuie dans sa vie d’étudiant BCBG.  Alors qu’il décide de planter les vacances familiales pour se réfugier en solitaire dans la résidence secondaire Deauvillaise de la famille, il tombe sur Francis cambrioleur semi-pro qui écume les villas inoccupées de la côte.  Plutôt que de prévenir la maréchaussée, Louis propose à Francis de visiter les maisons vides des richissimes relations de ses parents et de se faire des " putains de vacances qui déchirent ".

 

Alors soyons clairs, Ballade est la chronique sociale dénonciatrice ce qu’Astérix est à la rigueur historique : une vague approche.  Et tant mieux !  Oui, les amis de Louis sont d’insupportables petits cons, oui Francis est plus sympa que malhonnête, oui on est plus dans Dynastie que dans les Frères Dardenne mais oui, surtout, cette BD sans prise de tête est plus que sympa.  Avec son côté buddy-movie mâtiné de Road-Trip doré, l’album se lit avec un réel plaisir d’autant que les dialogues ne manquent pas d’humour, que l’action est présente et que l’histoire est délicieusement (a)morale.

Le scénario est de Jean-Christophe Deveney et de Nicolas Courty quand le dessin est de David Combet et réalisé à la palette graphique.

 

Bref : un bon moment de lecture gentiment subversif.

 

TITRE : Ballade

AUTEURS : Combet (D & C) et Deveney & Courty (S)

EDITEUR : Grand Angle

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 4/5

 

Denis MARC

2 images
Ballade Grand Angle - 2019