Avec "La petite bédéthèque des savoirs", la BD se fait didactique

Pour chaque volume, un spécialiste et un dessinateur s'associent pour décortiquer et vulgariser
Pour chaque volume, un spécialiste et un dessinateur s'associent pour décortiquer et vulgariser - © All Rights Reserved

"L'intelligence artificielle", "L'espace", "Les requins" et "Le heavy metal": les éditions Le Lombard lancent vendredi les quatre premiers albums de "la petite bédéthèque des savoirs", une collection encyclopédique de bandes dessinées pour faire comprendre le monde.

D'ici deux ans, au rythme de quatre albums tous les trois mois, la "bédéthèque" comptera 24 titres. De beaux petits volumes reliés, très colorés qui s'attaquent, entre autres, aux sciences, à l'Histoire, à la philosophie et la théologie.

Pour chaque volume, un spécialiste et un dessinateur s'associent pour décortiquer et vulgariser. Accessible dès 16 ans, chaque livre se veut "une clé d'entrée sur un large sujet", "une invitation à aller plus loin".

Pour le premier volume, la dessinatrice Marion Montaigne, connue pour ses BD de vulgarisation scientifique "Tu mourras moins bête", s'associe à Jean-Noël Lafargue, expert en histoire des technologies, pour faire le point sur l'Intelligence artificielle, "qui n'est pas forcement un robot qui bouge et pense comme un humain".

A deux, ils mettent un peu d'ordre entre possibles, peurs et fantasmes. "La BD a un capital sympathie très utile", note la dessinatrice dans une vidéo diffusée par la maison d'édition.

Ensuite, c'est le célèbre astrophysicien Hubert Reeves qui se plie à l'exercice pour évoquer l'Univers.

"La science vous raconte des histoires extraordinaires", promet le Franco-Canadien.

Sous le trait de crayon du dessinateur Daniel Casanave, il se retrouve debout sur une étoile à nous expliquer l'immensité de l'Univers. Puis allongé dans l'herbe, le savant barbu nous invite à comparer l'état de l'Univers ancien et de l'Univers contemporain, superbes dessins à l'appui.

"Grâce à l'image on peut faire passer des messages", explique Bernard Séret, biologiste marin et auteur du volume 3 "Les requins", illustré par Julien Solé.

Dans cet ouvrage, les deux auteurs s'attachent à faire comprendre combien les requins sont une "machine extraordinaire" et "pourquoi il est utile et intéressant de les conserver".

Après un grand écart, nous voilà dans le monde du Heavy Metal pour le quatrième livre avec Jacques de Pierpont, dit "Pompon", spécialiste des contre-cultures et Hervé Bourhis, auteur de l'album "Le Petit livre Rock".

Ils y décortiquent les codes de la communauté. "Le but, c'est de revenir aux fondamentaux, d'expliquer les bases", explique Jacques de Pierpont.

Les dessins en rouge et noir de chevelus hurlants, de Lemmy Kilmister de Motörhead faisant un doigt d'honneur ou de foules en délire plongent vite le lecteur dans l'ambiance.

"Le droit d'auteur", "Le hasard", "Le cinéma New Hollywood" et "Le Tatouage" paraîtront en mai, suivis en octobre de "L'artiste contemporain", "L'histoire de la prostitution", "Le féminisme" et "Le minimalisme".