Aux carrefours du destin ou « Polar, Toréro et Vieux Papys »

 

Fernand se lève un peu grognon ce matin-là, ça ne va pas durer, l’ancien résistant et barbouze est sur un coup.  Il va retrouver de vieux compagnons de lutte, comme le pharmacien et le notaire.  Leur mission : récupérer un ex-ministre de Khomeiny réfugié en France et enlevé par les Iraniens.

Un torero revient au pays après avoir purgé une peine de prison en Colombie.  L’hôtel dont il a hérité pourrait lui permettre de repartir du bon pied s’il n’était dans un piteux état et squatté par un gitan.  Et puis, il y a aussi ces truands qui sont à ses trousses.

 

Ce sont deux des 5 histoires que les éditions Glénat ont eu la bonne idée de rééditer en un fort volume de 864 pages dont le titre évoque plus une mauvaise émission de téléréalité que le roman policier.  Des œuvres de Jean-Pierre Autheman qui en assure le dessin, la colorisation et le scénario, ces cinq récits initialement parus entre 1992 et 1999 sous les titres Le Filet de Saint-Pierre, Place des Hommes ou encore Le Pet du Diable, évoquent par leur ambiance et leurs dialogues des scénarios ciselés comme dans du Audiard ou du Lautner.  C’est délicieusement vieillot, sexiste et macho comme c’était de coutume à l’époque.  Donc il y a, sans vergogne, de la main aux fesses et du commentaire graveleux, certes mais aussi des histoires qui se tiennent et des personnages attachants.
Le dessin est volontairement un peu sommaire avec des coloris gris dans la première histoire.  Plus " propre " dans Le Pet du Diable, ou Exotissimo.  A découvrir tout au long du bouquin donc.

 

Bref : pour amateur de polars à l’ancienne et de dialogues au petit poil.

 

TITRE : Aux Carrefours du Destin (Intégrale)

AUTEUR : Autheman (D, S et C)

EDITEUR : Glenat

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3,5 / 5

 

Denis MARC

2 images
Aux Carrefours du Destin © Glénat - 2019