Après l’Enfer ou « La guerre n’est pas un conte de fées »

 

Officiellement la guerre qui a déchiré les états du nord et ceux du sud est terminée.  Mais pour ceux qui ont survécu, l’enfer ne s’est pas refermé.  Dans un Sud ruiné, trois anciens confédérés reviennent sur leurs terres ravagées par quatre années d’une guerre fratricide.  Leur route va croiser celle de deux jeunes filles : Alice qui est passée de l’autre côté du miroir pour tenter d’oublier ce qu’elle a vécu et Dorothy qui a vécu le pillage de sa ferme par les soudards des troupes de Sherman.  Pour ces cinq âmes un long voyage de reconstruction et de vengeance commence.

 

Magnifique album que ce premier (de deux) tome de Après l’Enfer sous-titré Le Jardin d’Alice.  La géniale trouvaille du scénario de Damien Marie réside dans le détournement de deux classiques de la littérature anglo-saxonne : Alice au Pays des Merveilles et Le Magicien d’Oz.  L’errance de Dorothy et de ses compagnons rappellera celle de la Dorothy du roman ou, accompagnée par un lion, un bucheron de fer blanc et un épouvantail, elle parcourt une route de brique jaune qui prend dans la BD l’allure d’une quête au trésor.  Pour la jeune Alice, se réfugier dans un pays imaginaire pour oublier les horreurs du conflit fera pendant au miroir de l’Alice de Lewis Carroll.
Rassurez-vous, il n’est heureusement pas nécessaire d’avoir une connaissance encyclopédique des deux romans pour apprécier les références multiples qui y sont faites dans l’album.  En résumé, tout ça est très intelligemment construit et rend le tome plus qu’intéressant, d’autant que le dessin de Fabrice Meddour offre des planches aquarellées absolument superbes. 
Bref, un album indispensable.

 

TITRE : Après l’Enfer - Le Jardin d’Alice

AUTEURS : Meddour (D) et Marie (S)

EDITEUR : Grand Angle

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 4,5 / 5

 

Denis MARC

2 images
Après l’Enfer © Grand Angle - 2019