Angoulême: les 10 albums en compétition pour le Fauve d'Or

"Stupor Mundi" de Néjib aux éditions Gallimard
10 images
"Stupor Mundi" de Néjib aux éditions Gallimard - © Gallimard

Les membres du Grand Jury de la 44e édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême viennent de dévoiler la liste des dix albums en lice pour le Fauve d'Or-Prix du Meilleur Album, récompense la plus convoitée du festival, qui se tiendra du 26 au 29 janvier 2017. L'un d'entre eux succédera à Richard McGuire, lauréat de 2016 avec son roman graphique "Ici". Rencontre avec les potentiels vainqueurs de cette année.

"Stupor Mundi" de Néjib aux éditions Gallimard

Direction les Pouilles du XIIIe siècle, où Hannibal Qassim El Battouti, un éminent savant arabe, fait son apparition avec sa fille et son serviteur. Dans ses bagages, une invention révolutionnaire: la photographie. Néjib est né en Tunisie en 1976. Graphiste dans l’édition depuis 2000, il publie en 2010 son premier livre pour enfants "L’Abécédaire zoométrique". Sa première BD "Haddon Hall - Quand David inventa Bowie" est sortie en 2012.

"Shangri-La" de Mathieu Bablet aux éditions Ankama

Amateur de films d’horreurs et de séries B., Mathieu Bablet publie en 2011 son premier album “La Belle Mort”, où il raconte l'histoire de trois hommes tentant de survivre dans un monde apocalyptique. Pour “Shangri-La”, Mathieu Bablet met encore la science-fiction à l’honneur. Il y dresse le portrait d’une station spatiale régie par une multinationale à qui l’on voue un véritable culte.

"Paysage après la bataille" d'Eric Lambe et Philippe de Pierpont aux éditions Actes Sud

Dans cette BD à deux mains, Eric Lambé et Philippe de Pierpont racontent l’histoire de Fanny, venue soigner sa douleur dans un camping. Un ouvrage très poétique.

"Patience" de Daniel Clowes aux éditions Cornélius

Daniel Clowes n’est autre que l’auteur du célèbre roman graphique “Ghost World”, plus tard adapté sur grand écran au début des années 2000. Il dessine aujourd’hui pour le New York Times. Son nouvel album “Patience” raconte comment Jack, qui vient de perdre sa compagne Patience, va tenter de courber espace et temps pour la retrouver.

"Mauvaises filles" d'Ancco aux éditions Cornélius

La jeune Coréenne est découverte en 2003 par le public alors qu’elle publie sur internet un journal, qui sera ensuite édité en album. Ses oeuvres brossent le portrait de la société coréenne, déchirée entre ses traditions et la modernité. Avec “Mauvaises filles”, elles nous plonge dans le quotidien des adolescents des années 1990, au pays du matin calme.

"Martha & Alan" d'Emmanuel Guibert aux éditions de L'Association

C’est en 1992 qu’Emmanuel Guibert publie son premier album, “Brune”, où il raconte l’Allemagne nazie. Huit ans plus tard, il débute la saga “La Guerre d’Alan”, un ouvrage sur la Seconde Guerre mondiale d’après les souvenirs d’Alan Ingram Cope. Dans son dernier album, il se plonge sur l’enfance de son héros, dans l’Amérique des années 1930, marquées par la Grande Dépression.

"Chiisakobé" par Minetaro Mochizuki aux éditions du Lézard noir

Minetaro Mochizuki est une grande personnalité dans le paysage du manga japonais. L’homme est auréolé de nombreux prix comme le prix Tezuka, le prix Kodansha ou encore le prix d’excellence au Japan Media Arts Festival. Sélectionné au Festival de la BD d'Angoulême en 2015 et 2016, il a reçu l’année dernière le Prix de la critique d’Asie de l’ACBD 2016 délivré à la Japan Expo. Cette année, il vient défendre le quatrième et dernier tome de la saga "Chiisakobé", une adaptation du roman de Shûgorô Yamamoto situé dans la période Edo et que Minetarô Mochizuki transpose dans le Japon d'aujourd’hui.

"Ce qu'il faut de terre à l'homme" de Martin Veyron aux éditions Dargaud

Martin Veyron a publié ses premières illustrations dans “Lui”, “L’Expansion” et “Cosmopolitan”. En 1977, il donne naissance à Bernard Lermite dans les pages de “L’Echo des savanes”. Plus tard, la suite des aventures de ce personnage est publiée dans “Pilote”. De nombreuses de ses illustrations paraissent dans “Libération”, “Le Nouvel Observateur” et “Paris Match”. Plusieurs de ses dessins sont compilés dans des recueils comme "Un nègre blanc le cul entre deux chaises" en 1980, "Vite!" en 1988 et "Politiquement incorrect" en 1995. Deux de ses albums majeurs paraissent chez Albin Michel: "Cru bourgeois" et "Caca rente". En 2001, il remporte le Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, et assure donc la présidence du festival en 2002. Dans son nouvel album, inspiré d’une nouvelle de Léon Tolstoï, il raconte la cupidité de l’homme à travers le personnage de Pacôme, un paysan de Sibérie.

"Histoires Croutes" par Antoine Marchalot aux éditions Les Requins Marteaux

L’auteur d’”Un vrai guerrier ne meurt jamais même si ça signifie la mort” et de “Patrique & Lombrique contre Méchantus & José Mauvais” revient avec “Histoires croutes”, une compilation de huit récits ubuesques.

"La Légèreté" de Catherine Meurisse aux éditions Dargaud

Catherine Meurisse a débuté sa carrière en 2005 auprès des rédactions de Charlie Hebdo, "Libération", "Marianne", "Causette", mais aussi "Télérama" et "L'Obs". Parmi ses publications BD: "Mes hommes de lettres" aux éditions Sarbacane, "Savoir-vivre ou mourir" aux éditions Les Échappées ou encore "Le Pont des arts". Son dernier album, "La Légèreté", raconte son retour à la vie suite à l'attentat contre "Charlie Hebdo".