Tropical Stoemp la nouvelle revue belge de photographie

Avec autant d’audace que d’enthousiasme, la jeune maison d’éditions Le Mulet lance Tropical Stoemp une revue de photographie participative et pop.

8 images
Natnada Marchal - Tropical Stoemp 01, 2020 © Le Mulet

La revue d’une nouvelle génération

Plutôt argentique que numérique, plutôt noir et blanc que couleurs, plutôt suggéré que révélé… ce sont quelques options prises par une jeune génération de photographes, en Belgique comme ailleurs. Des artistes intéressé.e.s par le mystère, le flou, le lyrisme, un certain réalisme magique plutôt qu’une photographie documentaire ou conceptuelle. Ce qui se dessine comme un mouvement s’exprime pleinement dans cette nouvelle revue bisannuelle lancée par les photographes et éditeurs Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel.

8 images
Mathieu Van Assche - Tropical Stoemp 01, 2020 © Mathieu Van Assche

Tropical Stoemp, non peut-être ?

Au-delà du clin d’œil à notre belgitude, Tropical Stoemp est aussi conçu comme un objet de pop culture. Un bel objet avec 100% d’images et pas une ligne de texte. Pour ce premier numéro : 18 photographes pour 70 photos sur 60 pages + 1 poster + 2 tirages 15x20 + 1 sticker.

Black hole sun, won’t you come ? And wash away the rain

Inspiration musique

Tropical Stoemp est une revue " orientée ", pour ne pas dire thématique, et collaborative. Originalité de la chose : chaque numéro est inspiré du titre d’une chanson. Black Hole Sun de Soundgarden est le fil rouge du premier numéro. Le hit de l’été 94 avec son clip apocalyptique et malaisant qui tournait en boucle sur MTV. Un soleil noir attendu pour mettre fin à un monde en décadence. La peur mais aussi l’espoir d’un renouveau. Et bien-sûr l’allusion à la lumière, élément premier de la photographie.

8 images
Ariel Pascuali - Tropical Stoemp 01, 2020 © Ariel Pascuali

Raconter une histoire

A l’opposé des revues classiques qui présentent le travail des photographes l’un après l’autre, Tropical Stoemp mélange les auteur.trice.s et met en page les photos de manière à créer un récit. Comme s’il s’agissait d’un seul travail. Des ambiances en connivence, des diptyques, des images qui s’opposent ou se répondent. Qui a fait quelles photos ? on le découvre dans l’index en dernière page.

8 images
Double page de Tropical Stoemp 01, 2020 © Le Mulet

Le soleil noir en version Stoemp nous emmène dans un noir et blanc charbonneux, des univers fantomatiques, des personnages de magie noire, des portraits bougés, des regards perdus dans l’intériorité et aussi des coups de flashs, de la lumière dans l’obscurité, des soleils éblouissants et même quelques allusions au clip de Soundgarden.

8 images
Stéphane Charpentier - Tropical Stoemp 01, 2020 © Stéphane Charpentier

Kitsch, palmiers et crème solaire pour le prochain numéro

Notre été sera torride, festif, exotique et sensuel… c’est l’orientation prise pour le deuxième numéro de Tropical Stoemp qui a choisi Les Sunlights des tropiques de Gilbert Montagné comme source d’inspiration.

Appel à photographes

Tropical Stoemp se veut une revue participative ouverte à tou.te.s les photographes. Deadline le 30 septembre. Deux conditions : des images inédites et pas de photographie numérique. Parce que c'est comme ça. L’invitation à participer se trouve dans la revue.

8 images
- Tropical Stoemp 01, 2020 © Le Mulet

Où se procurer Tropical Stoemp

Sur le site des éditions LE MULET  https://www.lemulet.com/edition/tropical-stoemp-01/

Dans les librairies spécialisées photo

8 images
diptyque pp 44-45 - Tropical Stoemp 01, 2020 © Le Mulet