Sarah Vanagt et l'histoire de l'optique

Invisible Mothers
3 images
Invisible Mothers - © Sarah Vanagt /// Le Manège

La Biennale de l’Image Possible se déroule à Liège, dans différents lieux jusqu’au 16 octobre.

L’image possible est le titre éponyme de l’exposition phare présentée au Manège de la Caserne Fonck. 

La plasticienne et cinéaste belge Sarah Vanagt présente plusieurs travaux. Une lanterne magique et un projecteur 16 mm font apparaître des images fixes ou en mouvement. Des plaques de verre dissimulent des présences fantomatiques. L’historienne Sarah Vanagt s’intéresse aux pionniers de l’optique. Plempius observe l’inversion de l’image sur la rétine d’un bovin. Antoni Van Leeuwenhoek découvre qu’un œuf de cabillaud a la propriété de grossir la réalité, comme une loupe. Sarah Vanagt puise son inspiration dans l’histoire de l’optique pour réaliser des images possibles, entre absence et présence visuelles. Ses photos ou ses films font voir une part d’invisible, celle qui échappe à l’œil nu.

 

Sarah Vanagt au micro de Pascal Goffaux