Olivier Cornil photographie la simplicité du quotidien

Dans mon jardin les fleurs dansent
12 images
Dans mon jardin les fleurs dansent - © Olivier Cornil

Olivier Cornil est un photographe belge, diplômé du 75.

Il a créé des pochettes de disques pour le groupe Girls in Hawaï et mené parallèlement des projets personnels. Il avait publié Homeland/Vladivostok (sans être allé à Vladivostok). L’album avait paru en 2013 aux éditions Yellow Now.

Il expose un nouveau projet au Musée de la Photo à Charleroi jusqu'au 12 mai. Dans mon jardin les fleurs dansent raconte l'histoire de sa maman. Le récit évoque une rupture et un éloignement choisis ou subis qui ont contraint la personne à s’installer dans une grande maison en Corrèze. Le travail mené sur une longue période, entre 2002 et 2018, suggère un présent marqué par les aléas de la vie. Les textes qui accompagnent les photos relatent des faits : un mariage qui a été une connerie, une séparation, un passage par une agence matrimoniale ... Les images subtiles évoquent avec délicatesse ce que la réalité terre-à-terre a fait éclore dans une vie aujourd’hui apaisée. Rien n’est pesant, mais rien n’est léger.

L’oeil du photographe capte la simplicité du quotidien en révélant la complexité de l’existence : un arbre solitaire, un gamin assis en tailleur dans une prairie, une rampe d’escalier, un groupe de personnes isolées marchant dans la même direction. Le temps passe lentement dans les photos d’Olivier Cornil avec des moments suspendus comme du linge qui sèche sur un fil à l’ombre d’une pièce alors que le soleil brille à l’extérieur. Mais quelle lumière ! Elle éclaire le lien intime et profond que le photographe scelle avec le vivant. La proximité distante, osons l’oxymore, avec laquelle il aborde le réel illustre un traitement idéal de la photographie documentaire.

Dans mon jardin les fleurs dansent est aussi un livre produit par L’image sans nom et les éditions du Caïd avec le soutien du Musée de la Photographie de Charleroi.