Les panoramiques de Wim De Schamphelaere

Escobar, La Havane Cuba 2015
3 images
Escobar, La Havane Cuba 2015 - © Wim De Schamphelaere

Le Musée de la Photographie à Charleroi présente jusqu’au 7 mai une exposition de Wim De Schamphelaere sous le titre Exchanging looks.

Le photographe fasciné par les cultures étrangères a voyagé en Afrique. Il en a ramené des paysages de savane et des scènes " ethnographiques " prises dans des villages au Ghana, en Ethiopie, au Sénégal et à Madagascar. Il a arpenté La Havane. Il a photographié l’architecture des façades et l’animation des rues.

Il présente de longues bandes panoramiques qui ont l’apparence de panoramas classiques, mais il compose ses images à partir de centaines de photos dont il assemble des fragments sur l’écran de son ordinateur. Il reconstitue une réalité que le regard appréhende de manière frontale sans l’effet produit par la rotation de l’appareil photo. Les apparents " panoramiques " de Wim De Schamphelaere peuvent atteindre jusqu’à huit mètres de longueur. Ils ressemblent à des décors de théâtre qui représentent à plat une rue ou un paysage. Les personnages rassemblés dans l’image ont été photographiés à des moments différents.

Wim De Schamphelaere au micro de Pascal Goffaux