Les fenêtres de nos maisons inspirent les photographes

Les fenêtres inspirent les photographes
3 images
Les fenêtres inspirent les photographes - © Tous droits réservés

Durant ces deux mois de confinement, nous avons tous passé de longues heures à nos fenêtres, à observer de loin, la vie de dehors ; à rêvasser au jour où nous serons enfin libres de sortir. Les fenêtres auront été un repère dans notre enfermement mais aussi une source d’inspiration pour les artistes.

Que se passe-t-il à nos fenêtres lors d’un confinement ? Certains y affichent des messages à destination du personnel soignant, d’autres y tiennent des conversations avec leurs voisins, et puis d’autres encore les prennent en photo. Les photographes sont nombreux à avoir immortalisé les fenêtres des confinés.

Des concours photos sur le thème du confinement et de la fenêtre ont même été lancés par le Hangar et par la Maison Européenne de la photographie.

"Fenêtre sur confinement"

Le photographe Valentin Curtet a réalisé une série de photos intitulée "Fenêtre sur confinement", un nom inspiré par le célèbre film d’Alfred Hitchcock, "Fenêtre sur cour".

Depuis le début du confinement, le photographe prend en photo la même fenêtre, celle de sa voisine, Audrey Pirault, une youtubeuse connue sous le nom d’ Air Pirault.

Ensemble, chaque jour, ils créent un univers différent au départ de la même fenêtre. Un jour nous pouvons voir Audrey à la barre d’un navire, l’autre nous la suivons jouer les aventurières dans la savane. Sa fenêtre se transforme tantôt en bibliothèque, tantôt en bord de plage ou en bar. Tous les jours on découvre une nouvelle surprise, une nouvelle mise en scène : Audrey en train de faire de la couture, habillée en tenue de mariée, Audrey qui célèbre Pâques ou enfermée derrière les barreaux d’une prison...

Le moins que l’on puisse dire c’est que les deux comparses ne manquent pas d’imagination. Il y a une belle complicité entre ces deux voisins qui ensemble, documentent leur quotidien. Pour découvrir les photos, rendez-vous sur le compte Instagram de Valentin.

"Strange things behind (belgian) Windows"

Le photographe Jean-Luc Feixa a lui aussi créé une série de photos dont le sujet principal est la fenêtre. "Strange things behind (belgian) windows a cependant été réalisée avant le confinement.

Jean-Luc Feixa, fin observateur, s’est amusé à capturer les originalités présentent aux fenêtres belges. Des marionnettes, des statues, des petits mots… Vous n’imaginez pas une seconde tout ce que l’on peut trouver aux fenêtres de nos compatriotes !

Tout a commencé, un après-midi, alors qu’il rentrait de sa pause déjeuner : "C’était un vendredi au milieu de l’été. Je rentrais de ma pause déjeuner. J’ai vu un attroupement de jeunes garçons devant une fenêtre. Ils cherchaient à savoir qui avait créé cette construction en couleurs […] En rentrant chez moi en ce soir ensoleillé, j’ai remarqué d’autres de ces musées personnels. Ma quête a commencé" peut-on lire dans Le Figaro.

Après trois ans d’observation, le photographe français conclut que les Belges ont une passion pour les chats, les chiens, les pharaons, les miniatures et figurines de toutes sortes.

Le photographe a d’ailleurs édité un livre reprenant ses plus belles photos de "fenêtres étranges". Un bouquin poétique et à la fois surréaliste.