Décrocher la lune, au Musée de la Photographie

Apollo 11: L’astronaute Edwin E. Aldrin, pilote de module lunaire de la première expédition d’atterrissage sur la lune, pose pour un photographe à côté du drapeau des Etats-Unis déployé pendant une activité extra-véhiculaire (EVA) sur la surface lunaire.
7 images
Apollo 11: L’astronaute Edwin E. Aldrin, pilote de module lunaire de la première expédition d’atterrissage sur la lune, pose pour un photographe à côté du drapeau des Etats-Unis déployé pendant une activité extra-véhiculaire (EVA) sur la surface lunaire. - © NASA

Bruno Vermeersch, médecin de son état, est un collectionneur passionné par la conquête spatiale. Il a réuni un vaste ensemble de photos estampillées par la NASA. Quatre-vingt-cinq tirages vintage, pour la plupart des images de la mission Apollo 11, sont exposés au Musée de la Photographie à Charleroi jusqu’au 22 septembre.

L’alunissage, le premier pas de Neil Armstrong sur la lune, l’empreinte de la botte de Buzz Aldrin sur le sol lunaire et le drapeau américain planté comme le trophée de l’exploration spatiale, remporté sur les cosmonautes soviétiques en pleine guerre froide.

Bruno Vermeersch, collectionneur éclairé, s’est intéressé aux appareils photo, à l’émulsion des films, aux papiers d’impression et aux tirages des clichés. Le verso de l’image livre un indice. "A Kodak Paper" garantit un tirage d’époque. "That paper was manufacturated by Kodak" signale un tirage postérieur. Kodak avait mis au point des émulsions spécifiques en couches minces pour capturer le clair de lune brillant, ni filtré, ni atténué par l’atmosphère.

En 1966, une photo captée par la sonde spatiale Lunar Orbiter montre pour la première fois la terre prise du voisinage de la lune. L’image de la planète bleue isolée dans l’univers a permis une prise de conscience écologique. L’astronaute Frank Borman, le commandant de la mission Apollo 8, déclarait en 1968 : " Nous pensions découvrir la Lune et nous avons découvert la Terre ".

La séquence de Matin Première