Une plaquette décorative sauvée des poubelles du palais de Charles Quint

Les musées sont ouverts ! Pour vous faire découvrir leur patrimoine, on vous raconte l’histoire de ces chefs-d’œuvre de nos collections muséales pourtant méconnus.

Dans la collection d’objets archéologiques découverts dans les vestiges du palais du Coudenberg, à Bruxelles, il en est un qui retient tout particulièrement l’attention : une plaquette aux motifs taillés dans de l’os. On pourrait la croire anodine, et pourtant. Trouvée dans les fosses à déchets du palais, elle est l’œuvre d’une grande maison italienne d’objets de luxe de la Renaissance.

Un palais à Bruxelles

Bruxellois et Bruxelloises le connaissent bien, le palais du Coudenberg. Ou plutôt ce qu’il en reste. Fièrement juchée sur les hauteurs du centre-ville durant des siècles, la demeure a été le siège des ducs de Bourgogne, mais aussi l’un des plus importants centres de l’empire de Charles Quint.

6 images
Le palais dans le tableau de JB et D. Van Heil, "Infante Isabelle" © Musée de la ville de Bruxelles

Les premiers bâtiments du château datent du 11e siècle, mais il n’a cessé d’évoluer avec le temps. Son emplacement original se situe entre la Place Royale et la Place des palais. A la place de l’actuel palais royal et du parc juste en face, se trouvait un vaste jardin, véritable mini-forêt dans la ville. Les ducs de Bourgogne font bâtir une impressionnante salle d’apparat, l’Aula Magna, et le palais a sa propre chapelle fréquentée par les souverains eux-mêmes. Dans cette bâtisse historique, la cour de Bruxelles assiste à des événements qui marqueront le cours du temps, comme l’abdication de Charles Quint en 1555.

Jusqu’en 1731, reste la demeure principale des souverains et souveraines de nos contrées, tant sous la période espagnole qu’autrichienne. Dans la nuit du 3 au 4 février de cette année-là, un incendie ravage le bâtiment historique, qui avait pourtant résisté aux nombreuses guerres et affres du temps. Les ruines du palais ne seront rasées que 43 ans plus tard, et la Place Royale sera aménagée sur les fondations.

Un précieux bout d’os

Depuis les années 1980, de nombreuses fouilles archéologiques ont eu lieu sur le site. C’est lors de l’une d’elles, dans l’Aula Magna, que l’objet qui nous intéresse va être découvert.

Il s’agit d’un fragment en os de bovin de plus de 600 ans, finement sculpté, et représentant un "génie protecteur" ailé. Ce qu’il a de particulier, c’est qu’il a été trouvé dans les "fosses de toilettes" situées sous l’Aula Magna. Une fosse de toilettes, ce n’est pas un WC, mais plutôt une poubelle dans laquelle les archéologues retrouvent régulièrement quantité de pièces. Notre os sculpté y a sans doute atterri bien avant que le feu ne ravage le palais.

A l’origine, la plaquette faisait sans doute partie d’un coffret ornemental entièrement sculpté de la même façon. Ayant probablement été cassé par son propriétaire, il a terminé dans la fosse à ordure. Ce qui est un comble, car il est très probable que ce coffre ait été un objet importé de Venise, en provenance du luxueux atelier de la famille Embriachi.

Embrianchi, c’est un grand nom de l’Art décoratif du 15e siècle en Italie. Certaines des plus belles pièces de l’atelier sont exposées dans les plus grands musées, comme au Louvre. Spécialisée dans le travail de l’os, matière moins chère et moins rare que l’ivoire, la famille a une signature artistique reconnaissable, qui a permis aux archéologues de lui attribuer le fragment bruxellois. Or il est très rare qu’un tel objet puisse être identifié et attribué à un auteur ou même un atelier précis. On ne sait cependant pas qui a commandité le coffret, mais on se plaît à imaginer que le duc de Bourgogne en a lui-même eu l’usage.

Le musée est ouvert !

Pour visiter le site archéologique et son musée, réservez votre entrée en ligne, via le site du musée BELvue.

Un jeu de piste "coronaproof" est organisé pour les enfants, à la recherche du trésor de la Toison d’Or.

Le Coudenberg est ouvert du mardi au vendredi, de 9h30 à 17h, et les week-ends et vacances scolaires de 10h à 18h.

► Toutes les informations sur son site internet