Une forteresse antique découverte sur le plateau du Golan

Une forteresse antique découverte sur le plateau du Golan
4 images
Une forteresse antique découverte sur le plateau du Golan - © MENAHEM KAHANA - AFP

C’est une équipe d’archéologues israélienne qui a fait la découverte de ce qui pourrait être une forteresse datant de l’époque du roi David, héros biblique. Régulièrement, des découvertes archéologiques sont faites au Golan, région occupée par Israël et au centre des tensions avec ses pays voisins.

La forteresse serait vieille de plus de 3000 ans, datant de l’âge de fer, et aurait été érigée par des alliés du roi de l’antique Israël. Elle serait en effet liée au royaume de Geshur ou Guechour, puissance voisine d’Israël se situant sur les rives du lac de Tibériade. Selon l’archéologue Barak Tzin, qui dirige les fouilles, la découverte permettra de mieux comprendre cet ancien Etat, dont les frontières sont encore méconnues. D’après lui, le royaume pourrait s’être étendu jusqu’en Syrie.

Les traces du complexe militaire s’étendent sur 1000 m2. C’est la toute première forteresse du genre à être trouvée dans la région. Parmi les vestiges, les archéologues ont également retrouvé une petite statuette de femme tenant un instrument de musique, ainsi qu’une pierre gravée de personnages cornus.

Le Golan est le théâtre de nombreuses découvertes archéologiques menées par les autorités israéliennes. C’est ainsi que cet été, des dolmens gravés ont été mis au jour, datant probablement d’il y a 4000 ou 4500 ans. Eglises byzantines, temples gréco-romains, traces préhistoriques font aussi partie de ces découvertes récurrentes.

Archéologie et politique

L’occupation du plateau du Golan par Israël est en cours depuis 1981, à la frontière avec la Syrie et le Liban. La communauté internationale ne reconnaît pas cette annexion territoriale, à l’exception notable des Etats-Unis. Israël ne devrait donc pas, selon la législation internationale, avoir le droit d’effectuer ces fouilles. Le territoire est au cœur des tensions dans la région, et est régulièrement le terrain d’incidents militaires.

Les découvertes archéologiques revendiquées par Israël sont un moyen pour l’Etat hébreu d’asseoir son autorité sur la région, mais aussi de justifier historiquement sa présence grâce à aux découvertes de traces des anciens royaumes juifs.

La vidéo réalisée par les autorités israéliennes des Antiquités, présentant la découverte :