Stonehenge a probablement déménagé à la Préhistoire

Stonehenge a probablement déménagé à la Préhistoire
Stonehenge a probablement déménagé à la Préhistoire - © Grant Faint - Getty Images

Et si Stonehenge n’avait pas été érigé à Stonehenge ? C’est l’une des théories évoquées pour expliquer l’apparition du mystérieux cercle de pierres, qui vient d’être appuyée par une nouvelle étude archéologique.

Les découvertes concernant Stonehenge sont légion, après avoir déterminé l’importance de l’acoustique du site, et découvert de nouvelles tombes dans ses alentours, c’est aujourd’hui sur la provenance des fameuses pierres bleues que sont faites les avancées.

Une équipe d’archéologues viennent en effet de publier une étude affirmant que Stonehenge n’a pas été construit sur son emplacement actuel, mais aurait voyagé sur plus de 200km.

Il faut dire que l’origine des pierres bleues a longtemps été empreinte de mystère, puisqu’aucune carrière de ce type de roche n’a été trouvée dans la région. On savait donc que les mégalithes avaient probablement dû être transportés sur une très longue distance, sans que l’on sache comment.

La théorie que démontrent les scientifiques de l’University College of London affirme que Stonehenge est originaire du pays de Galles, plus précisément du site de Waun Mawn qui abrite lui aussi des monolithes préhistoriques, bien moins nombreux et imposants, mais plus anciens de 4 siècles.

Les archéologues ont remarqué que l’emplacement des mégalithes, à Stonehenge, correspond en tout point à un emplacement découvert à Waun Mawn : même circonférence, même orientation. Les pierres sont faites dans la même roche, abondante dans la région. Tous ces indices laissent penser qu’avant d’être érigés à Stonehenge, les blocs de pierre se tenaient à Waun Mawn, avant d’être déménagés au fil du temps.

Car le site de Waun Mawn se trouve dans une région qui fût fort densément peuplée, jusqu’à 3000 ans avant notre ère, avant de connaître une brusque baisse de la population due à une migration massive. Et si les occupants et occupantes du site, en partant, avaient emmené dans leurs "valises" les imposants blocs ? C’est ce que pensent les archéologues, qui supposent que ce déménagement s’est étalé progressivement sur plusieurs générations, avant de s’établir définitivement sur le site de Stonehenge.

Cependant, d’après l’étude, le site de Waun Mawn n’est probablement pas le seul à avoir fourni des pierres bleues à celui de Stonehenge, et d’autres traces de monuments démantelés seront peut-être trouvées dans le futur.