A Séville, un joyau architectural trouvé par hasard à l'intérieur d'un bar

A Séville, un joyaux architectural trouvé par hasard à l'intérieur d'un bar
7 images
A Séville, un joyaux architectural trouvé par hasard à l'intérieur d'un bar - © CRISTINA QUICLER - AFP

La ville espagnole de Séville n’en a pas fini de livrer ses secrets. Il y a quelques jours, les vestiges architecturaux d’un hammam médiéval ont été découverts derrière les murs d’un bar du centre-ville.

Dernièrement, on vous parlait de cette découverte archéologique incongrue faite dans un zoo en Israel. C’est cette fois en Andalousie, à Séville qu’un trésor a été mis au jour par surprise. L’intérieur du Giralda Bar, qui se trouve à deux pas de la cathédrale, au cœur de la ville, était en cours de réfection lorsque les ouvriers ont trouvé des éléments cachés derrière la maçonnerie moderne.

Ce sont d’abord des lucarnes de forme géométrique et étoilée, 88 au total, qui ont été découvertes sur le plafond voûté. Les autres prospections ont révélé des murs peints et des pièces qui servaient de hammam de différentes températures. La décoration, les gravures, les mosaïques et les sculptures sont encore dans un état remarquable.

Les thermes ont plus de 800 ans, et sont donc extrêmement bien conservés. C’est un architecte qui, en 1928, a participé à mettre ce trésor à l’abri. Lors de la transformation du bâtiment, Vicente Traver a dissimulé les parois du hammam islamique derrière des murs modernes de façon très méticuleuse, ce qui a permis de les protéger correctement.

L’archéologue dépêché sur place a raconté à l’AFP ne pas en croire ses yeux. Si les bâtiments du centre historique de Séville sont tous anciens, tout le monde croyait ce petit trésor architectural détruit dans les travaux du 20e siècle. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Séville fut l’une des deux capitales (avec Marrakech) de la dynastie Almohade, qui a régné sur le Maghreb et l’Andalousie entre les 12e et 13e siècles. C’est ce qui explique la richesse du patrimoine islamique dans la région, et particulièrement à Séville, ville au croisement des cultures et des religions, classée au patrimoine mondial, et dont la célèbre cathédrale se trouve sur l’emplacement d’une ancienne mosquée. La tour actuelle en est d’ailleurs l’ancien minaret.

Bientôt, les clients et clientes du bar pourront admirer la beauté de l’intérieur du spa médiéval tout en prenant leurs consommations, puisque l’endroit restera bien un bar. Les travaux vont cependant aider à protéger ce patrimoine précieux.