Un week-end pour s'immerger dans "Kanal" et entamer treize mois de préfiguration du musée

Ouverture du Kanal-Centre Pompidou
Ouverture du Kanal-Centre Pompidou - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Fondation Kanal, le Centre Pompidou, les autorités bruxelloises et la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, ont inauguré vendredi, en présence de centaines d'invités, une exposition temporaire donnant le véritable coup d'envoi artistique du projet de musée d'art contemporain de Bruxelles, "Kanal-Centre Pompidou".

Durant le week-end, qui coïncide avec la Fête de la Région bruxelloise, le public pourra profiter dès samedi midi d'une programmation pluridisciplinaire mêlant arts visuels, design et architecture, pour la modique somme de 5 euros.

Au cœur du "garage Citroën", cathédrale témoin des débuts de la mécanique automobile à Bruxelles, 38.000 m2 à l'état brut hébergent, à titre de préfiguration d'un musée en gestation, quelque 200 œuvres du Centre Pompidou.

Cet opérateur international, phare de l'art moderne et contemporain, est associé pour dix ans à la Fondation Kanal. Il s'est lancé avec elle dans un projet de co-construction pour guider les premiers pas du futur musée bruxellois vers la destinée que veut lui réserver la Région bruxelloise pour faire rayonner l'art dans la capitale belge et au-delà, à partir de la fin 2022.

Le Centre Pompidou profite des volumes disponibles notamment pour exposer des œuvres et des compositions qu'il ne peut exposer en France faute de place. Des créations d'artistes belges sont également mises à l'honneur.

Placée sous le commissariat général de Bernard Blistène, directeur du Musée national d'art moderne-Centre Pompidou, la programmation des treize prochains mois intègre aussi le rythme du calendrier artistique bruxellois, avec le Kunstenfestivaldesarts, le mois du design, le Festival Performatik, etc.

Les lieux bruts feront aussi la part belle à la sculpture, à la photographie, au film, à la vidéo, à l'architecture et au corps en mouvement.