Tandis que le Louvre Abu Dhabi fête ses deux ans, le mystère persiste sur le "Salvator Mundi"

Le Louvre Abu Dhabi, inauguré en grande pompe en novembre 2017 par le président français Emmanuel Macron, est la première antenne hors de France du célèbre musée parisien.
Le Louvre Abu Dhabi, inauguré en grande pompe en novembre 2017 par le président français Emmanuel Macron, est la première antenne hors de France du célèbre musée parisien. - © PATRICK BAZ - AFP

Le Louvre Abu Dhabi a fêté lundi ses deux ans, sans le "Salvator Mundi", le tableau le plus cher du monde, attribué à Léonard de Vinci et porté disparu depuis sa vente en 2017. Acquis officiellement pour compléter la collection du Louvre Abu Dhabi, ce tableau de 65 cm sur 45, où le Christ émerge des ténèbres bénissant d'une main le monde tout en tenant un globe transparent dans l'autre, n'est jamais réapparu en public depuis sa vente record à 450 millions de dollars (408 millions d'euros) chez Christie's. Il devait être exposé en septembre 2018 mais le musée avait annoncé le report sine die de l'exposition, à la surprise générale.

Interrogé sur ce tableau, le directeur du Louvre Abu Dhabi Manuel Rabaté a répondu que "c'est une question à adresser à la ville", en référence aux autorités de l'émirat. Le ministère de la Culture des Émirats arabes unis, qui avait, par le passé, assuré qu'Abou Dhabi était "propriétaire" du tableau, n'a malheureusement pas voulu répondre au journaliste. Des experts croient savoir que la peinture se trouve dans les réserves du Louvre Abu Dhabi, mais d'autres assurent qu'elle n'y est jamais arrivée, l'un d'entre eux évoquant "un musée à Genève". Selon Kenny Schachter, collectionneur basé à Londres, le tableau voguerait à bord du yacht le "Serene" du prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane.

Le Louvre Abu Dhabi, inauguré en grande pompe en novembre 2017 par le président français Emmanuel Macron, est la première antenne hors de France du célèbre musée. "Nous sommes très fiers d'avoir atteint deux millions de visiteurs", a déclaré M. Rabaté, à l'occasion du deuxième anniversaire du musée. "Cela montre que nous avons trouvé notre place à Abou Dhabi et dans la société émiratie".