Rendez-vous virtuel ce dimanche à la Maison du Peuple de Victor Horta

Dans l’histoire de l’architecture à Bruxelles, la Maison du Peuple dessinée par Victor Horta reste une cicatrice encore douloureuse de la "bruxellisation". Alors que le bâtiment, édifice phare de Victor Horta, a complètement disparu du paysage urbain, le Musée Horta vous propose une reconstitution 3D de la Maison du Peuple, à voir en film ce dimanche 19 avril à 17 heures.

Cette reconstitution 3D est le fruit de 5 années de travail en partenariat du Musée avec le laboratoire Alice de la Faculté d’architecture La Cambre-Horta de l’ULB.

Elle donne accès à une multitude de points de vue et offre une promenade numérique guidée de différents espaces intérieurs tels que les cages d’escalier, la salle de spectacle du dernier étage, la salle Matteoti et la grande brasserie, ainsi qu’une reconstitution des façades extérieures.

 

La diffusion de dimanche comprendra le film de la restitution 3D accompagné au piano par Fabian Fiorini, la présentation de l’édifice par Benjamin Zurstrassen, conservateur du Musée Horta, un exposé sur les couleurs originelles de la Maison du Peuple et la présentation du projet 3D.

Un avant-goût du film de la reconstitution

Le film sera disponible dès ce dimanche 19 avril 17 heures sur le site du Musée Horta, et diffusé également sur les plateformes Facebook et Instagram.

5 images
La Maison du peuple © Laboratoire Alice (La Cambre-Horta) Musée Horta

L’histoire de la Maison du Peuple

La Maison du Peuple, construite entre 1896 et 1898 pour le Parti ouvrier belge qui voulait disposer d’un vaste lieu de rencontre au centre de la ville, se situait rue Joseph Stevens, au pied du Sablon.

Inaugurée en grande pompe le week-end de Pâques de 1899 en présence de Jean Jaurès, elle est composée au rez-de-chaussée de commerces et d’un grand café. Le premier étage abrite des bureaux. Aux deuxième et troisième étages on trouve des salles de différentes tailles et fonctions. Enfin, au quatrième étage, se trouve la grande salle des fêtes de 300 places, qui accueillait représentations théâtrales et meetings.

Cette œuvre majeure de Victor Horta achève d’asseoir sa réputation.

Pourtant, en 1965, victime de la spéculation immobilière, elle est détruite pour faire place à une tour de bureaux de 26 étages, la Tour Blaton, malgré de nombreuses protestations au niveau international. Elle devient le symbole de la bruxellisation.

5 images
Maison du Peuple, détail © Laboratoire Alice (La Cambre-Horta) Musée Horta

Que reste-t-il aujourd’hui de la Maison du Peuple ?

Quelques vestiges du grand café, de la salle des fêtes et de la salle Matteoti sont démontés et conservés dans un entrepôt à Tervuren, numérotés en vue d’une reconstruction ultérieure qui n’aura jamais lieu.

Dans les années 1980, la commune de Jette acquiert quelques structures de pierre et d’acier pour bâtir un pavillon Horta dans le futur parc Roi-Baudouin. La construction ne se fera pas, et les pièces métalliques entreposées dans un champ sont abandonnées à la rouille. Des morceaux entiers de la Maison du Peuple sont revendus au poids à un ferrailleur par un escroc.

D’autres vestiges sont offerts en 1988 au Musée d’archéologie industrielle et du textile de la ville Gand, ville natale de Victor Horta. Une partie des vitraux et éléments de ferronnerie est restaurée et remontée dans le cadre de l’exposition Flanders Technology en 1991 avant d’être intégrée dans la salle Art Nouveau du Grand Café Horta à Anvers en 2000.

D’autres éléments de ferronnerie ornent depuis 1993 la station Horta à Saint-Gilles.

Reste donc ce film pour se faire une idée de ce que ce bâtiment devenu mythique pouvait représenter.