Plus de 27.000 visiteurs en cinq mois au Prehistomuseum de Ramioul, près de Flémalle

Préhistomuseum de Ramioul
Préhistomuseum de Ramioul - © Limet

Le Préhistomuseum de Ramioul (Flémalle) a accueilli depuis le 7 février dernier, date de sa réouverture après trois ans de travaux, 27.000 visiteurs, a annoncé lundi Fernand Collin, le directeur de ce musée à ciel ouvert de 30 hectares. Cette fréquentation devrait permettre à cette attraction touristique d'attirer près de 60.000 personnes pour sa première année d'exploitation.

Le Préhistosite de Ramioul avait enregistré en 2011 quelque 42.000 entrées, le record avant la fermeture de cet espace muséal. "Sur le même laps de temps, par rapport à 2011, nous avons reçu 8.400 visiteurs de plus", se réjouit le directeur du Prehistomuseum, qui compte 24% de visiteurs supplémentaires issus du public familial et individuel.

Un peu plus de la moitié des visiteurs provient du milieu scolaire, soit quelque 15.000 visiteurs, pourcentage qui atteignait les 75% du temps du préhistosite.

88% des visiteurs viennent de Wallonie, dont 65% sont issus de la province de Liège, "mais les Bruxellois et les habitants du Brabant wallon et du Brabant flamand se déplacent également pour la visite du site, qui recueille un intérêt de 7,5% d'habitants du nord du pays pour 4% d'étrangers, les Français arrivant largement en tête", précise Fernand Collin.

64% des visiteurs restent entre une et trois heures sur le site, qui présente la particularité de faire payer en fonction du temps resté.

Le Prehistomuseum, qui emploie 62 personnes, propose neuf expériences en plein air parmi lesquelles un parcours de chasse, un parcours pieds nus, un labyrinthe végétal mais également deux expositions permanentes et de nombreux ateliers.

 

 


Belga