Les expositions d'art en "replay", une autre manière de suivre l'art en ligne

Présentation virtuelle par theVOV de "Untitled (Mangbetu)" de Shannon Bono et de "Seeping Out Skybox" de Sian Fan, dans le cadre de l'exposition numérique "Corpus Mentis" de Sarabande, organisée par Hikari Yokoyama et Trino Verkade (2021).
Présentation virtuelle par theVOV de "Untitled (Mangbetu)" de Shannon Bono et de "Seeping Out Skybox" de Sian Fan, dans le cadre de l'exposition numérique "Corpus Mentis" de Sarabande, organisée par Hikari Yokoyama et Trino Verkade (2021). - © Image Courtesy of theVov

Il y a des expositions que tout amateur d'art se doit d'avoir visitées. Pas de panique si vous en avez loupé certaines : une nouvelle plateforme propose de les ramèner à la vie... en ligne. Une initiative qui pourrait générer de nouveaux revenus pour un secteur en crise.

Le critique du Guardian, Tim Adams, avait attribué cinq étoiles à "Ibrahim Mahama: Parliament of Ghosts", lorsqu'elle s'est tenue à la Whitworth Art Gallery de Manchester en 2019. L'exposition prendra prochainement vie à nouveau sur theVov, une nouvelle plateforme lancée par l'organisation caritative Outset Contemporary Art Fund et le collectif londonien Visualogical. Ce portail numérique a été lancé ce 19 avril avec un programme de 10 semaines d'expositions et d'événements retransmis en direct. Outset Contemporary Art et Visualogical se sont associés à une quinzaine de grands musées et galeries d'art du Royaume-Uni, dont Hayward Gallery, le Yorkshire Sculpture Park, la Tate, la South London Gallery et Turner Contemporary. 

plus d'infos sur le site officile de theVov

Ils ont travaillé en étroite collaboration avec chaque institution britannique pour créer une galerie virtuelle sur mesure pour les expositions. Certaines ont créé des répliques exactes de leur galerie physique, tandis que d'autres ont conçu "des espaces fantasmagoriques qui ne pourraient pas exister dans le monde physique", selon un communiqué. La saison inaugurale de theVov sera portée par des expositions montées ces vingt dernières années au Royaume-Uni, telles que "Hurvin Anderson: reporting back (2013)", "Art Now: Lisa Brice", "Chris Burden at the South London Gallery", "Katie Paterson & JMW Turner: A place that exists only in moonlight (2019)" et "Jan Svoboda: Against the Light (2020)".

"L'ère physigitale"

"Les effets de la pandémie ont été dévastateurs sur le secteur culturel, mais un appétit accru pour l'exploration du domaine numérique offre de nouvelles possibilités d'ouvrir les arts à des publics véritablement mondiaux, rendant la culture accessible comme jamais auparavant. Nous pensons que, si elles sont exploitées de manière sensible et éthique, les expériences en ligne et les communautés qu'elles génèrent peuvent non seulement compléter le monde de l'art physique, mais aussi l'enrichir, pour aboutir à un écosystème cyclique, symbiotique et durable destiné à prospérer bien au-delà de la pandémie. Bienvenue dans l''ère phygitale'", ont déclaré Natasha Hersham et Victoria Westerman, co-fondatrices de Visualogical. 

lire aussi : Ceci n’est pas une exposition, c'est une expérience

L'ensemble du contenu de theVov sera disponible gratuitement, mais les visiteurs du portail seront invités à faire un don dans le cadre d'une collecte de fonds pour les galeries participantes. "TheVOV ouvre de nouvelles sources de revenus pour les organisations artistiques publiques, en les aidant à relever le nouveau défi de la monétisation du contenu numérique. La saison 1 inaugure un modèle pionnier de micro-philanthropie, invitant les utilisateurs à faire un don pour soutenir les arts, les fonds collectés étant distribués de manière égale entre les institutions participantes, renforçant ainsi l'esprit d'unité", expliquent Outset Contemporary Art et Visualogical.