La première semaine de réouverture des musées s'est passée calmement

Sophie Wilmès visitant l'exposition Keith Haring avec Paul Dujardin
Sophie Wilmès visitant l'exposition Keith Haring avec Paul Dujardin - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La première semaine de réouverture des musées bruxellois s'est passée dans le calme, les visiteurs ont retrouvé le chemin des œuvres, mais les pertes seront difficiles à combler.

Bozar, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Train World et Autoworld indiquent que les visiteurs se sont montrés bien disciplinés face aux mesures imposées comme le port du masque, la distance d'1m50, les chemins directionnels à respecter, ... L'achat préalable de ticket assorti d'un horaire de visite est également une pratique bien acceptée.

"Les gens sont disciplinés, mais je dois reconnaître que c'était calme. Un bon lundi, nous accueillons normalement 500 personnes, mais le jour de la réouverture il n'y en avait que 120. Ils étaient un peu plus nombreux le week-end", explique le directeur général d'Autoworld, Sébastien de Baere.

Du côté des allées de Train World, on a accueilli environ 100 visiteurs par jour, tandis que les musées des Beaux-Arts en comptaient entre 10 et 231 le 24 mai. En temps normal, les musées des Beaux-Arts attirent 3.000 visiteurs quotidiens. Les pertes des revenus liées à la fermeture sont estimées à un million d'euros.

Bozar, qui héberge une populaire exposition sur Keith Haring, a reçu le jour de sa réouverture 200 amateurs, et 500 le dimanche. La capacité maximale est fixée à 600 alors que Bozar accueille en temps normal 2.000 visiteurs les jours chargés. Les gens réservent aussi à l'avance, 3.300 réservations ont déjà été faites pour l'exposition.

lire aussi : Keith Haring de retour à Bozar