Illusions d'optique dans la Dream Box du Mima

Dream Box au MIMA : Felipe Pantone
7 images
Dream Box au MIMA : Felipe Pantone - © RTBF Pascal Goffaux 2019

Le Millenium Iconoclast Museum of Art à Bruxelles présente l’exposition Dream Box qui emprunte son langage à l’illusion.

La magie opère. Les artistes recourent à des illusions d’optique. Ils font usage du trompe-l’œil. Ils perturbent nos sens et ils dopent notre imagination. Ces créateurs-illusionnistes manient le son et la lumière, rusent avec les couleurs et simulent le mouvement des formes fixes. L’exposition est ludique, mais sa teneur est politique, car elle fait ressentir la force de notre imagination et les limites de nos sens qui souvent dupés interprètent la réalité. Il faut donc être vigilant et s’interroger sur la raison de l’irrationnel. Dans un monde au système politique et économique qui génère les dérives humanitaires et les catastrophes environnementales, sommes-nous aussi rationnels que nous croyons l’être ?

L'interview de Raphaël Cruyt, co-commissaire de l’exposition

Parmi les créateurs qui animent la Dream Box, le duo Hell’O, formé par Antoine Detaille et Jérôme Meynen, propose une installation immersive. Ils ont commencé à travailler ensemble dès les années 90 au sein du collectif Hell’O Monsters. Deux créateurs, mais un seul univers graphique. Il est impossible de repérer la patte de l’un ou le style de l’autre. Ils mêlent des influences multiples : le folklore et la mythologie, le surréalisme et l’art urbain, la gravure et le tatouage. Ils créent un univers fantastique peuplé de créatures étranges. Les formes colorées et stylisées voyagent entre figuration et abstraction.