Féminisme et Patrimoine belge, le musée BELvue prolonge ses expositions pour l'été

Musée BELvue
2 images
Musée BELvue - © DAVID PLAS - BELvue/David Plas

Le musée BELvue a rouvert ses portes dès le 18 mai.

Les expositions temporaires seront prolongées tout l'été jusqu'au 30 août.

La première propose 7 facettes du patrimoine belge : on découvre une expérience d’un nouveau genre, le musée BELvue revu par un groupe d’une trentaine de " citoyens-commissaires " d’âge et d’origine divers, sans expérience muséale ! L’expo 'C’était mieux demain' est le résultat d’un projet de co-création qui pose un nouveau regard sur le patrimoine belge d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Et la seconde parle de l'histoire du féminisme sous le titre Libérer les femmes, changer le monde.

Au début des années 1970, les féministes sont dans la rue. Donnant un nouveau souffle à d’anciennes revendications, elles exigent pour les femmes l’égalité dans la famille, à l’école, au travail et dans la loi. Elles portent aussi un nouveau regard sur le corps, dénoncent les préjugés et les violences et réclament une sexualité épanouie et le droit de maîtriser sa fécondité. Leur militance est jeune et dynamique : elles écrivent, s’assemblent, manifestent et organisent des actions joyeuses et tapageuses dans l’espoir d’une société solidaire, égalitaire et épanouissante pour tous et toutes.

Aujourd’hui, leurs revendications et leurs analyses restent d’une brûlante actualité. Car malgré d’indéniables progrès, beaucoup reste à faire pour une société égalitaire.

Une exposition du Centre d’Archives et de Recherches pour l’Histoire des Femmes.