Vol d'une tête de momie au Cinquantenaire: le voleur relaxé, la tête bientôt restituée

La pièce, issue des réserves de la collection égyptienne de l'institution culturelle, reposait sur un tapis en mousse et était recouverte d'un papier en soie pour la protéger de la poussière.

L'auteur des faits avait remplacé la tête de momie par une boule de papier froissé pour faire croire que l'objet s'y trouvait toujours.

Il a pu être identifié, interpellé et entendu. Il a avoué les faits et a lié les motivations de son acte à des problèmes financiers, a indiqué jeudi le parquet de Bruxelles. Il a été relaxé après audition. La tête avait déjà été revendue. L'acheteur, de bonne foi, en a fait abandon volontaire. La tête de momie va être prochainement restituée au musée.


Belga