Vincent Meessen représentera bien la Fédération Wallonie-Bruxelles à la Biennale de Venise

Saisie par l'artiste carolo Charles Szymkovicz, écarté de la sélection, la Haute juridiction a reconnu mercredi qu'une irrégularité persistait dans la procédure de sélection du projet "Personne et les autres" de Vincent Meessen.

Mais celle-ci a néanmoins décidé de rejeter la requête, arguant qu'une nouvelle suspension menacerait "l'intérêt public" vu l'impossibilité pour la Fédération de se choisir valablement un nouvel artiste à brefs délais, l'événement de renommée internationale devant ouvrir ses portes dans moins d'un an.

"La réalisation du marché, tant au niveau conceptuel qu'organisationnel, est d'une ampleur telle qu'il n'est pas possible de produire un travail de qualité dans des délais qui seraient une nouvelle fois raccourcis. Dans ces conditions, une nouvelle suspension mettrait en péril l'intérêt public", estime le Conseil d'Etat dans son arrêt.

Au printemps dernier, la ministre de la Culture Fadila Laanan avait désigné, sur base de l'avis d'un comité de sélection, Vincent Meessen pour représenter la Fédération Wallonie-Bruxelles à Venise en 2015. Une décision qu'avait contestée avec succès Charles Szymkovicz devant le Conseil d'Etat.

La juridiction avait notamment pointé en mai dernier la "proximité étroite" de quatre des sept membres du comité de sélection avec l'artiste retenu.

Le 1er juillet dernier, la ministre Laanan confirmait toutefois le choix de Vincent Meessen après une nouvelle réunion du comité de sélection, une décision à nouveau contestée par M. Szymkovicz devant le Conseil d'Etat, mais avec moins de succès cette fois-ci.


Belga