Une exposition en plein air à Bruxelles pour les 20 ans du traité interdisant les mines

Une exposition en plein air à Bruxelles pour les 20 ans du traité interdisant les mines
Une exposition en plein air à Bruxelles pour les 20 ans du traité interdisant les mines - © ERIC LALMAND - BELGA

L'exposition de photos en plein air "Pour un monde sans mines", organisée par Handicap International et le SPF Affaires étrangères, a été inaugurée vendredi matin à Bruxelles en présence d'Axelle Red. Une équipement de démineur a ensuite été remis symboliquement à Manneken-Pis.

L'exposition a été mise sur pied dans le cadre du 20e anniversaire de la Convention d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel.

Située en plein air, elle retrace 20 années d'actions de Handicap International et de la Belgique, ainsi que les résultats et défis actuels de la Convention d'Ottawa. Les victimes de ces mines antipersonnel sont placées au centre de l'exposition. "Imaginez que chaque pas en dehors de chez vous puisse être fatal, à cause des mines enfouies dans le sol. Pour les habitants de 56 pays, c'est toujours une réalité", rappelle l'ONG, qui ajoute que la Belgique a été le premier pays au monde à interdire cette arme.

Axelle Red a quant a elle évoqué ses visites réalisées par le passé avec Handicap International à la rencontre de victimes de mines antipersonnnel, dont elle parle également dans sa chanson "Pas maintenant".

"Pour un monde sans mines" sera visible place de l'Albertine, près de la gare de Bruxelles-Central, jusqu'au 19 octobre prochain.