Une exposition de sacs à main à Bruxelles

L'exposition "Mise à sacs féministe de Bruxelles" a été inaugurée, mardi, par la Coordination bruxelloise de la Marche mondiale des femmes (CBMMF).

Constituée principalement de sacs à main et de bannières, l'exposition met en avant les thèmes de la pauvreté, de l'autonomie économique et de la violence faite aux femmes. Elle prend place du 23 mars au 13 avril au centre Amazone à Saint-Josse-ten-Node.

"Mise à sacs féministe de Bruxelles" exposera tout d'abord les vieux sacs à main que le collectif avait assortis de slogans avant de les disséminer aux bras de statues emblématiques de Bruxelles, le 1er mars dernier, pour annoncer la marche mondiale des femmes.

D'autres groupes de femmes ont réalisé pour l'exposition des sacs en tissu cousus à la main dans des ateliers organisés pour l'occasion par l'Espace femmes de Jette, la Maison mosaïque de Laeken et la Maison mosaïque d'Etterbeek. Des slogans comme "Ne pas vendre les femmes, elles ne sont pas des tomates ni des pommes de terre" ou "Ne frappe pas", sont brodés sur les sacs ou inscrits au marqueur.

"Ces sacs expriment les souhaits exprimés par des femmes vivant à Bruxelles des situations parfois difficiles de violence conjugale, de précarité, de recherche vaine d'asile, d'emploi ou de logement. Ces sacs disent aussi la force et la volonté des femmes de se réapproprier leur vie et d'intervenir collectivement pour que le monde change", a exprimé Magali Verdier de l'asbl Vie féminine. Des bannières retraçant les principales actions de la CBMMF seront également présentées.

Belga