Une exposition au Musée Hergé revient sur le parcours de Raymond Leblanc

Raymond Leblanc
Raymond Leblanc - © BELGAIMAGE

Le Musée Hergé à Louvain-la-Neuve accueille dès vendredi une exposition consacrée au fondateur du Journal Tintin et des éditions du Lombard, Raymond Leblanc.

La date du 22 mai pour ouvrir l'exposition n'a pas été retenue par hasard: Raymond Leblanc aurait en effet eu 100 ans ce jour-là alors qu'Hergé lui-même est né un 22 mai. "Hommage à Raymond Leblanc, fondateur du journal Tintin" se tiendra jusqu'au 30 juillet. Alors qu'Hergé connaît déjà une certaine popularité avec ses albums de Tintin, Quick et Flupke et Jo, Zette et Jocko, Raymond Leblanc propose à son aîné de huit ans de "participer à la création d'un hebdomadaire pour jeunes, au contenu à la fois 'amusant, instructif et éducatif'", situe le Musée Hergé. Le premier numéro de ce qui deviendra l'hebdo des jeunes de 7 à 77 ans sort le 26 septembre 1946. "Le succès est immédiat, tant du côté francophone que du côté néerlandophone du pays. Deux ans plus tard, la France découvre le périodique et le mouvement s'emballe: Allemagne, Portugal, Grèce, Italie, Espagne, Canada, Vietnam, Congo, Espagne..." La mort d'Hergé en 1983 allait toutefois sonner le déclin du périodique, la société Moulinsart, gestionnaire de l'oeuvre d'Hergé, n'autorisant plus au Lombard d'utiliser le nom ou l'image de Tintin, explique-t-on aujourd'hui au Lombard. La salle des expositions temporaires du Musée Hergé présentera quelques réalisations marquantes de Raymond Leblanc, "tour à tour un incroyable découvreur de talent, un self-made man hors du commun et un génie du marketing". "D'une reproduction géante de la couverture du premier numéro du journal Tintin à celle du dessin reproduisant le building Tintin à Bruxelles, en passant par un superbe dessin d'Hergé représentant un tram bruxellois à l'effigie du petit reporter, le visiteur est plongé dans le fascinant univers créé de toutes pièces par Raymond Leblanc." On doit également à l'entrepreneur ardennais la création en 1954 de Publiart, une agence de publicité qui utilise des personnages de bandes dessinées pour faire la promotion de toutes sortes de biens de consommation. La même année, les studios Belvision voient le jour, "les premiers du genre en Europe à se lancer dans la réalisation de dessins animés". En 2006, pour les 60 ans du journal Tintin et des éditions du Lombard, une Fondation Raymond Leblanc a été inaugurée en vue "de conserver et de valoriser l'ensemble du patrimoine culturel" qu'il a constitué. Depuis 2007, un Prix Raymond Leblanc, décerné par la Fondation, apporte chaque année une aide financière à un jeune auteur de bande dessinée. Le lauréat remporte en outre un contrat d'édition de son projet en album aux éditions du Lombard. Raymond Leblanc est décédé le 21 mars 2008.


Belga

Et aussi