Une expo retrace l'histoire de l'éphémère Royaume uni des Pays-Bas au STAM à Gand

Une expo retrace l'histoire de l'éphémère Royaume uni des Pays-Bas au STAM à Gand
Une expo retrace l'histoire de l'éphémère Royaume uni des Pays-Bas au STAM à Gand - © www.stamgent.be

L'exposition "Le royaume perdu. Guillaume Ier et la Belgique", agrémentée de clichés du photographe Michiel Hendrycks, s'ouvre jeudi au musée de la ville de Gand (STAM).

"L'exposition met en lumière une page d'histoire qui dit quelque chose à beaucoup de gens, mais pas tellement non plus", explique Frederik Verstraete (STAM). "Nous essayons de montrer une image nuancée de cette période."

L'exposition commence à Waterloo, où les Britanniques, les Prussiens et les Hollandais ont porté un coup fatal à l'armée de Napoléon Ier le 18 juin 1815. Les grandes puissances décidèrent alors à Vienne de réunir les territoires des Pays-Bas actuels et des Pays-Bas méridionaux - la future Belgique - au sein du Royaume uni des Pays Bas avec Guillaume Ier comme chef d'Etat. La nouvelle entité était destinée à servir d'état-tampon contre la France.

Guillaume Ier a certes régné en despote éclairé mais a encouragé sans cesse le développement de l'industrie (coton), des infrastructures (canaux), de l'enseignement (universités) et de la culture, rappelle le musée. Le mécontentement à l'égard du souverain n'est cependant pas passé sous silence pour autant. Les prémices de la révolte autour du Parc de Bruxelles sont ainsi illustrés, de même que les premières années de la Belgique indépendante en fin d'exposition.

Les visiteurs pourront également tester leurs connaissances et se mesurer, de manière interactive, aux visiteurs des Archives Nationales à La Haye où se tient une exposition semblable.

L'exposition qui se déroule jusqu'au 28 mars 2016 présente en outre nombres d'objets, de documents, de tableaux et de gravures provenant tant des collections du STAM que de musées et institutions belges et étrangères.

L'expo sur le site du STAM: www.stamgent.be


Belga