Un projet scientifique mené sur une momie disparue depuis 46 ans est relancé (MRAH)

Les Musées royaux d'Art et d'Histoire (MRAH) relancent un projet scientifique autour d'une momie égyptienne retrouvée après 46 ans d'absence, indiquent-ils vendredi. "L'état de conservation de la momie est excellent, cela va nous permettre de la passer au scanner et de découvrir plusieurs éléments intéressants", explique Luc Delvaux, conservateur des collections Égypte dynastique et gréco-romaine.

En 1970, la momie avait été confiée à deux médecins pour leurs recherches, mais elle n'avait pas été restituée au musée par la suite.

L'an dernier, cette même momie a été retrouvée chez le fils d'un des deux médecins et a été restituée au musée. Depuis lors, les scientifiques ont décidé de relancer les travaux de recherches entamés dans les années 70.

A l'époque, les médecins avaient réalisé des radiographies de la momie. "Grâce à la technologie, nous allons pouvoir aller plus loin et découvrir les matériaux utilisés lors de la momification, les composants des bandelettes et les pathologies", s'enthousiasme Luc Delvaux. "C'est une des momies les mieux conservées du musée."

La momie ainsi que les résultats des recherches seront présentés au sein de la future salle permanente consacrée au "Monde funéraire en Égypte ancienne", qui sera inaugurée en novembre 2017 au Musée du Cinquantenaire.


Belga