Un peu d'air frais pour la place d'Espagne, à Rome, fermée à la circulation

La fontaine "Barcaccia" sur la place d'Espagne, à Rome
La fontaine "Barcaccia" sur la place d'Espagne, à Rome - © CLAUDIO PERI - BELGAIMAGE

Les visiteurs de la place d'Espagne à Rome peuvent depuis lundi respirer un peu plus d'air frais avec la fermeture à la circulation de ce site célèbre, un an environ après une décision similaire pour la zone entourant le Colisée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des voitures de policiers sont stationnées autour de la place et ces derniers sont prêts à délivrer une amende de 80 euros à tout contrevenant qui tenterait de pénétrer ou de se garer sur la place inaugurée en 1725, surmontée par le grand escalier de style baroque, immortalisé par le film "Vacances romaines" (1953) avec Audrey Hepburn et Gregory Peck.

Les avis sur l'exclusion totale des voitures de la zone divergent parmi les touristes se reposant sur les 135 marches reliant l'ambassade d'Espagne (auprès du Saint-Siège) à l'église de la Trinité des Monts, sous le soleil caniculaire du mois d'août.

"Je trouve que c'est très bien que ce soit réservé aux piétons", a estimé Delphine, une Française d'une cinquantaine d'années tandis que Leah Bark, un jeune Américain de 17 ans, se plaignait de l'absence de taxis dans la zone: "ils devraient être autorisés à entrer sur la place pour faciliter l'accès" à l'un des sites les plus visités de Rome.

Les chauffeurs de taxi qui pouvaient précédemment se garer sur la place se sont plaints justement d'avoir perdu de nombreux clients, y compris tous ceux qui séjournent dans des hôtels autour de la place.

Au milieu de la place se trouve la célèbre fontaine connue sous le nom de "Barcaccia", sculptée en 1629 par Gian Lorenzo Bernini et son père Pietro Bernini. La fontaine prend son nom des "barcacce" (barques) utilisées autrefois pour le transport du vin à destination du port de Ripetta. Les ornements de la fontaine représentent les abeilles et les soleils, emblèmes de la famille du pape Urbain VIII.

Sur la place on peut aussi visiter la maison où le poète anglais John Keats mourut en 1821.

Le grand escalier fait l'objet, depuis mars et pour deux ans, d'un vaste lifting financé à hauteur de 1,5 millions d'euros par le bijoutier de luxe Bulgari.

La décision de limiter l'accès de la place uniquement aux bicyclettes et ambulances fait suite à la fermeture, l'été précédent, de toute la zone entourant le Colisée ainsi que l'avenue des Forums Impériaux.

 

AFP Relax News