Un Bruxellois obligé par Moulinsart à détruire ses oeuvres peut finalement les conserver

"Nous pouvons garder les oeuvres, mais uniquement à titre privé, donc sans les exposer ou les vendre" a indiqué à Belga un collègue de Gilbert Weynans. Celui-ci est "très content" de cette décision, lui qui avait déjà prévu jeudi une cérémonie publique de destruction.

L'homme avait adressé un courrier à Moulinsart pour tenter d'éviter la destruction de ses bouteilles colorées. La société n'y avait pas donné suite mais a entre-temps changé d'avis.

L'octogénaire avait préparé une série de bouteilles consacrées au célèbre Tintin, à l'occasion de Noël et des trente ans de la disparition de son ami. Il comptait vendre ses réalisations au profit de l'Insitut Bordet à Bruxelles, ce qui avait fait réagir Moulinsart. Selon M. Weynans, un "terrain d'entente" a finalement pu être trouvé, puisque Moulinsart lui a proposé de conserver ses oeuvres uniquement à titre privé, ce qu'il a accepté.

La société Moulinsart n'était pas disponible mercredi après-midi pour une réaction.


Belga