Tintin et les voitures au menu d'une exposition temporaire au Musée Hergé

Le musée Hergé, à Louvain-la-Neuve.
2 images
Le musée Hergé, à Louvain-la-Neuve. - © DR

Le Musée Hergé qui a rouvert ses portes le 22 mai dernier propose jusqu'à la fin de l'été une exposition temporaire consacrée aux voitures représentées dans les aventures de Tintin. "En voiture avec Tintin" permet d'observer à la fois le souci de la précision dans la reproduction de bolides contemporains de l'auteur, ainsi que les petits détails différenciant les voitures des albums de celles de la réalité.

plus d'infos pratiques sur le site officiel

Hergé a toujours travaillé en se documentant. Pour les premiers modèles représentés au début de son œuvre, la qualité de l'authenticité de la voiture n'était pas au rendez-vous car Hergé voulait apporter sa propre recherche esthétique et graphique, explique Dominique Maricq, spécialiste de l'œuvre d'Hergé. Il faut attendre le début des années cinquante et la création des studios Hergé pour voir l'auteur s'entourer de personnes soucieuses du détail, comme Bob De Moor, Michel Demarets et Jacques Martin, poursuit-il.

Hergé s'est par ailleurs inspiré de ses propres achats automobiles pour son œuvre. Ainsi, l'Opel Olympia qu'il a acquise en 1938 se retrouve dans le "Sceptre d'Ottokar" alors qu'une Lancia Aurelia est facilement identifiable dans "L'Affaire Tournesol".

"La représentation de l'automobile est omniprésente dans l'œuvre d'Hergé", analyse M. Maricq. "La voiture peut parfois ne faire qu'une apparition discrète, mais elle participe souvent au dynamisme de l'action et peut parfois devenir presque un personnage en tant que tel lorsqu'elle prend part à une course-poursuite s'étalant sur plusieurs pages."

"Hergé était amateur de vitesse. C'est aussi l'époque de la voiture reine où on ne s'inquiétait guère des émissions CO2, ni des limitations de vitesse", situe l'expert.

Plusieurs éléments de documentation d'Hergé sont présentés dans cette exposition, tout comme des croquis et 18 maquettes représentant les véhicules phares des aventures du jeune reporter.

La salle de cinéma du Musée propose par ailleurs un film sur la colorisation en cours de l'album "Tintin en Amérique", dont la sortie est prévue pour 2021. Depuis 2017, Moulinsart, la société gérant les droits de l'œuvre d'Hergé, sort tous les deux ans un album recolorisé dans sa version originale.