Sortir : "Mappa Mundi" quand les plasticiens lisent dans les cartes et les mappemondes

Fermée 10 jours seulement après son ouverture, pour cause de confinement, l'exposition "Mappa Mundi" - cartographies contemporaines - rouvre ses portes à la Fondation Boghossian, Villa Empain à Bruxelles, jusqu'au 4 octobre. 30 plasticiens contemporains s'emparent du thème de la carte et du territoire. Une exposition plus politique qu'imaginaire. 

9 images
Marwan Rechmaoui The Arab World (The League), 2001-2009 ©  Thibault De Schepper

La cartographie c’est la traduction en image d’un vieux désir humain : savoir ce qu’il y a au-delà de l’horizon. C’est l'outil de l’explorateur de la Renaissance comme du globe- trotter d'aujourd’hui et une formidable invitation à la rêverie, au voyage et à la découverte. La carte comme image d'une réalité est aussi une représentation politique du monde en fonction du sens que l’on veut lui donner. Quel continent est mis au centre, dans quel rapport de proportions... L'exposition s'ouvre sur une sculpture mobile de Mona Hatoum qui reprend la projection de Gall-Peters qui représente les continents dans leurs proportions réelles. 

 

9 images
Mona Hatoum - Map (Mobile), 2019 © Thibault De Schepper

Mappa Mundi rassemble une trentaine d’artistes contemporains issus du monde entier, avec quelques grosses pointures comme Alighiero Boetti, Mona Hatoum, Andreas Gursky, Marcel Broodthaers ou de Wim Delvoye qui présente une installation inédite. L'exposition est complétée par une sélection de cartes anciennes et de références littéraires.

Rudi Mantofani crée des "paraboles visuelles". Avec une terre carrée, est-ce que le monde tournerait plus rond ?

9 images
Rudi Mantofani - The World and the Earth, 2009-2012 ©  Thibault De Schepper

Les artistes réinventent et transforment la carte du monde. Elle est prétexte à toutes sortes de commentaires sur la société, les rapports de pouvoir, l’écologie, les conflits, etc (Alighiero Boetti, Vik Muniz). La cartographie ouvre aussi à l'imaginaire, David Renaud crée des cartes figurant l'océan avec une seule île au milieu, et puisqu'il s'agit de définir et de nommer des territoires, à des délires documentaires faits d'effacement (Sol Le Witt, Emilio Isgro) ou de litanies de noms (Shilpa Gupta). 

 

9 images
Une des célèbres Mappe d'Alighiero Boetti , chaque pays est figuré par son drapeau. Ici 1979. © Xavier Ess - RTBF 2020
9 images
Chéri Samba - La vraie carte du monde, 2011 ©  Thibault De Schepper

Chéri Samba dans sa Vraie Carte du monde, se représente à la manière des dirigeants communistes avec une carte du monde revisitée en toile de fond. Au bas du tableau, un texte inspiré de l'ouvrage Mes étoiles noires de Lilian Thuram, remet en question la place centrale de l'Europe dans l'Histoire. 

9 images
Chéri Samba - La vraie carte du monde, 2011 (détail) © Xavier ess - RTBF 2020
9 images
Wim Delvoye - Atlas, 1999 (detail) © Thibault De Schepper

Wim Delvoye nous immerge dans sa carte imaginaire aux pays inconnus. Où l'on se surprend à rêver de Plohn, capitale du Skelier, juste en face de l'Uptaio... anagramme de Utopia. 

9 images
Wim Delvoye - Atlas, 1999 - Atlas, 1987 - 2020 © Thibault De Schepper

En pratique

visite sur réservation en ligne https://www.villaempain.com

par créneau d'une heure - achat de 5 billets maximum

Fondation Boghossian Villa Empain, Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident  - Avenue Franklin Roosevelt, 67 – 1050 Bruxelles.