Sept artistes se réapproprient le site des ancienne usines Boël à La Louvière

Boël, une usine dans la ville // NUANCES d'ACIER
11 images
Boël, une usine dans la ville // NUANCES d'ACIER - © Bruno Fischer

Sept plasticiens et collectifs d'artistes se réapproprient le site des anciennes usines Gustave Boël à La Louvière, dans la cadre des 150 ans de la ville. Leur thème s'articule autour des "Nuances d'Acier". L'exposition est présentée au Musée Ianchelevici.

Sept artistes ont été invités à pousser les portes bien gardées des trains à chaud et des laminoirs de l'ancienne entreprise sidérurgique reprise par la société russe NLMK à La Louvière pour se réapproprier le site des ancienne usines Gustave Boël.

Leur exposition "Nuances d'Acier", qui évoque le système de désignation des aciers utilisé dans la sidérurgie et qui sera accessible jusqu'au 26 août 2018, se compose notamment d'oeuvres patrimoniales issues des collections de la Ville de La Louvière et de la Province de Hainaut. Chaque oeuvre présentée par les artistes invités dévoile, par ailleurs, une réalité industrielle de l'ancienne usine implantée au coeur de la cité louviéroise.

Les artistes invités sont Marine Balthazar, Helga Dejaegher, Claire Ducène, Barbara Geraci, Libert+Suárez, Camille Nicolle, Stéphanie Roland.

Depuis Gustave Boël à la fin du XIXe siècle, la famille Boël a investi dans la sidérurgie louviéroise jusque dans les années 1990. L'entreprise est passée aux mains du groupe néerlandais Koninklijke Hogovens en 1997 et dans la giron du groupe italo-suisse Duferco en 1999.

En pratique

L'exposition est ouverte au public jusqu'au 26 août

plus d'infos sur le site du Musée Ianchelevici

En pratique

L'exposition est ouverte au public jusqu'au 26 août

plus d'infos sur le site du Musée Ianchelevici