Seconde Guerre mondiale - Gouvernement bruxellois: des caves utilisées par la Gestapo seront classées

Seconde Guerre mondiale - Gouvernement bruxellois: des caves utilisées par la Gestapo seront classées
Seconde Guerre mondiale - Gouvernement bruxellois: des caves utilisées par la Gestapo seront classées - © HERWIG VERGULT - BELGA

Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi de protéger les caves utilisées par la police secrète allemande, dans le sous-sol de deux immeubles de l'avenue Louise, durant la seconde guerre mondiale. A l'initiative du ministre-président Rudi Vervoort, il a ouvert la procédure de classement de ces locaux où la "Geheime Staatspolizei" (Gestapo) retenait prisonniers des nombreux opposants au régime nazi, des résistants, et de très nombreux Juifs.

Durant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation de la Belgique par l'Allemagne, le Bureau central de sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt ) avait réquisitionné plusieurs bâtiments situés avenue Louise à Bruxelles.

Les caves de deux ces immeubles renferment toujours des témoignages de la barbarie et de la terreur subies quotidiennement, sous la forme de graffitis, gravures de fortune, dessins au crayon gris, que le ministre-président bruxellois veut préserver à tout prix en les faisant entrer dans le patrimoine bruxellois.

Le gouvernement bruxellois a par conséquent ouvert la procédure de classement des caves des immeubles situés au 453 et au 347 de l'Avenue Louise à Bruxelles, ce qui a pour conséquence l'application directe des règles en vigueur en matière de protection du patrimoine.

"Ces caves comportent des traces d'une période de l'Histoire que nous ne pouvons absolument pas laisser disparaître, qu'il faut impérativement sauvegarder. J'estime qu'il est de notre devoir de mémoire de préserver et de protéger ce témoignage pour les générations futures", a commenté Rudi Vervoort à l'issue de la réunion du gouvernement.


Belga