Salvator Mundi, le beau-frère de Napoléon, l'art non conformiste soviétique: retour sur les plus grandes acquisitions muséales de l'année 2017

Le "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci lors de sa vente chez Christie's à New York
Le "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci lors de sa vente chez Christie's à New York - © Jewel SAMAD/AFP

Le site spécialisé Artnet News a listé les dix plus grandes acquisitions muséales de l'année 2017:

Le "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci par le Louvre Abu Dhabi

Vendu pour 450 millions de dollars, le tableau du peintre italien Léonard de Vinci est devenu la toile la plus chère du monde. Acquise par les autorités émiraties, l'oeuvre sera accueillie par le flambant neuf Louvre Abu Dhabi, ouvert cet automne.

Portrait du prince Camillo Borghese de François Gérard par la Collection Frick

Le comité des acquisitions de la Collection Frick, un musée new-yorkais, a fait son premier achat depuis 1991 en s'offrant un portrait signé par François Gérard, un portraitiste de Napoléon. L'oeuvre acquise n'est autre que le portrait du beau-frère de l'empereur, Camillo Borghese. Il s'agit du seul portrait connu de l'aristocrate, considéré comme le patron des arts de son temps. De plus, la pièce n'a pas été restaurée depuis sa conception en 1810, souligne Artnet News.

Collection d'art anticonformiste soviétique par le Zimmerli Art Museum

En novembre dernier, l'universitaire américain Norton Dodge, grand collectionneur de l'art dissident russe, est décédé. Sa veuve, Nancy, a fait don de cette collection de 17.000 pièces, estimée à 34 millions de dollars, au Zimmerli Art Museum.

Oeuvres issues de la biennale du Whitney Museum par le Whitney Museum

Le musée new-yorkais a organisé cette année sa toute première biennale dans son nouveau bâtiment de Chelsea. À l'issue de la manifestation, l'institution a acquis une trentaine d'oeuvres exposées lors de l'événement.

Oeuvres de l'âge d'or hollandais par le Museum of Fine Arts de Boston

Le musée de Boston a reçu 113 oeuvres signées par des peintres hollandais et flamands, données par deux couples de collectionneurs originaires de la ville américaine. Parmi les pièces de la collection, certaines peintes de la main de Rembrandt, de Rubens, de van Dyck, mais aussi de Brueghel l'ancien.

Art aborigène dans divers musées américains

Près de 200 oeuvres signées par des artistes aborigènes ont été données par le directeur du Art Center/South Florida et son épouse à divers musées américains, comme le Metropolitan Museum of Art, le Frost Art Museum, et le Nevada Museum of Art.

La collection Cerruti par le Château de Rivoli

L'industriel Francisco Federico Cerrutti a légué une incroyable collection de 300 chefs-d'oeuvre allant du Moyen-Âge au XXe siècle, d'une valeur de 570 millions de dollars, à une fondation. Parmi les grands noms de la collection, Picasso, Bacon, Kandinsky, Warhol, mais aussi Modigliani, Renoir et Magritte.

Des pièces signées de Lee Ufan et Kishio Suga par la Dia Art Foundation à New York City

La Dia Art Foundation a acquis huit oeuvres de Lee Ufan et Kishio Suga. Tous les deux sont issus du mouvement Mono-ha, un mouvement artistique pionnier qui a émergé à Tokyo au milieu des années 1960.

Des dessins de grands maîtres et des peintres du XVIIIe siècle par le J. Paul Getty Museum

D'après Artnet News, 16 dessins signés par Michel-Ange, Rubens, Goya, Degas, ainsi qu'une toile "perdue" par Antoine Watteau, "La Surprise", ont été acquis par le musée de Los Angeles.

Art natif américain par le Metropolitan Museum of Art

Le célèbre musée new-yorkais a reçu près de 91 pièces d'art natif américain, données par un couple de collectionneurs, qui ont conçu leur collection pendant près de 40 ans.